Notre-Dame de Paris : un appel de fonds pour réaménager l'intérieur de la cathédrale

Le diocèse de Paris a lancé un appel de fonds à hauteur de 5 à 6 millions d'euros, pour financer les aménagements intérieurs de Notre-Dame de Paris, qui ne sont pas couverts par la souscription nationale dédiée à sa restauration, a-t-il annoncé lundi.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vue des échafaudages installés sous la voûte de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2021.  (IAN LANGSDON / POOL)

Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, a expliqué vouloir "faire entrer la cathédrale dans le XXIe siècle, tout en maintenant la préservation de son identité propre, dans l'esprit de la tradition chrétienne". La collecte du "Fonds Cathédrale" effectuée sous égide de la Fondation Notre-Dame, sera désormais consacrée à cet objectif : un vaste programme d'aménagements intérieurs qui "nécessite une nouvelle levée de fonds évaluée pour au moins 5 à 6 millions d'euros".

85,8 millions d'euros de dons déjà recueillis

Parmi les artistes retenus, plusieurs feront don de leur création. Du mécénat va être recherché. La fondation américaine "Friends of Notre Dame de Paris" accompagnera cette campagne.

La loi de juillet 2019 sur la restauration de l'édifice encadre strictement la souscription nationale, qui porte sur la conservation et la restauration de l'édifice, propriété de l'Etat. La Fondation Notre-Dame, choisie après l'incendie en avril 2019 comme une des quatre fondations habilitées à recevoir des fonds de la souscription nationale, a déjà recueilli 85,8 millions d'euros sur un total de 267,7 millions d'euros de dons qui lui ont été promis. Plus que 800 millions d'euros de dons et promesses de dons ont été récoltés au total pour les travaux sur le monument gravement endommagé par l'incendie du 15 avril 2019.

Nouveau parcours de visite

Le programme d'aménagements intérieurs est lui entièrement à la charge de l'affectataire, l'Eglise. Les travaux viseront notamment à proposer un nouveau parcours de visite aux six millions de fidèles, pèlerins et touristes annuels. Les projets couvrent, entre autres, le mobilier, la mise en lumière, le son, une extension de l'orgue de choeur.

Après une phase de plusieurs mois consacrée à la consolidation du bâtiment, les travaux de restauration à proprement dit démarreront après l'été.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.