Cet article date de plus de six ans.

Le Musée d'Ennery, découverte d'un précieux cabinet de curiosités orientales

Le musée d'Ennery est un écrin rare et précieux, niché dans un hôtel particulier parisien. On y découvre de nombreux trésors de l'art asiatique réunis au XIXe siècle par Clémence d'Ennery. Le musée, aujourd’hui la propriété du musée Guimet, ne se visite que sur réservation.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'un des 7000 objets d'art asiatique du musée Ennery
 (France 3/Culturebox)
Reportage : M. De Bohan / O. Badin / Y. Zysman / A. Le Luhern
Clémence d’Ennery (1823-1898), épouse du dramaturge et romancier de renom Adolphe Philippe d’Ennery (1811-1899), vouait une grande passion à la mythologie et à l’art asiatique, plus particulièrement en provenance de Chine et du Japon.

Masques, coffres précieux, bibelots, ce sont près de 7000 objets rares que Clémence d’Ennery a collectionné avec passion. Elle a conçu elle-même ce musée avant de léguer sa collection à l’Etat, en spécifiant que rien ne devait être modifié. En visitant ce musée, on découvre donc bien plus que des objets d’art, on entre dans l’intimité de cette femme du XIXe siècle, passionnée, comme beaucoup de ses contemporains, par l’Orient.

Ce petit écrin n’est pas accessible au grand public facilement. Aucune visite ne peut se faire sans réservation préalable et le musée n’est ouvert que le samedi. 

Musée d'Ennery
59 avenue Foch, Paris XVIe
Réservation obligatoire via resa@guimet.fr 
Renseignements : 01 56 52 53 45


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.