Journées Européennes des Métiers d'art : une édition en virtuel, et Notre-Dame à l'honneur

Coordonnée par l'Institut National des Métiers d'Art (INMA), cette 15e édition met particulièrement à l'honneur les métiers d'art à l'oeuvre sur le chantier de reconstruction de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Itaru Sekiguchi, facteur d'orgue, travaillant sur l'orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN)

Les Journées Européennes des Métiers d'Art (JEMA) se sont ouvertes jusqu'à dimanche en numérique, proposant de nombreux live et visites virtuelles, en particulier à la découverte des savoir-faire mis en oeuvre sur le chantier de Notre-Dame de Paris.

Coordonnée par l'Institut National des Métiers d'Art (INMA), cette 15e édition met à l'honneur la décoration, la bijouterie, l'horlogerie, la restauration, la facture instrumentale, la verrerie. 

281 métiers, 60.000 entreprises 120.000, personnes employées et 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, les métiers d'art, parfois rares, ont souvent du mal à survivre en l'absence de salons, même si les grands chantiers comme celui de la cathédrale de Paris se sont poursuivis. C'est aussi un enjeu majeur pour l'emploi des jeunes, que rappellent fréquemment les acteurs de la culture.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Rebâtir Notre-Dame de Paris (@rebatirnotredamedeparis)

L'édition numérique des Journées européennes doit permettre aux métiers d'art confinés d'interagir avec le public, grâce à des jeux en ligne ou des chatbots (dialogues avec une intelligence artificielle).

"Susciter des vocations"

Du mardi 6 au vendredi 9 avril 2021, tous les jours, à 18h Sur la page Facebook et le compte Instagram de l’établissement public "Rebâtir Notre-Dame de Paris", ainsi que sur les réseaux sociaux du Parisien, partenaire de l'événement, les internautes pourront (re)découvrir des métiers d’art qui ont participé et participent à la phase de sécurisation de la cathédrale.

À travers une série de quatre vidéos, des artisans d’art, détenteurs de savoir-faire uniques, évoqueront leur parcours, leur formation et leur travail au service de la renaissance de la cathédrale.

La "mission de valorisation des savoir-faire" incombe à l'Etablissement public, a rappelé son président, le général Jean-Louis Georgelin, relevant qu'il s'agit de "susciter des vocations".

Seront ainsi proposés des portraits d'un serrurier d'art, d'un artisan, des rencontres avec Mario d'Amico, chef du chantier du grand orgue, Marie Parant, restauratrice de peintures murales, Amélie Strack, restauratrice de sculptures pierre et métal, et Marie-Hélène Didier, conservatrice des monuments historiques, chargée de la restauration des statues de la flèche.

Une exposition digitale à la Galerie des Gobelins du Mobilier national a lieu également jusqu'au 9 mai sur le thème "Matières à l'oeuvre, matière à penser, manière de faire".

Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA), du mardi 6 au dimanche 11 avril 2021, partout en France, dans les pays européens partenaires et en numérique.

Mardi 6 avril 2021, à 18h Métier de restaurateur de peintures murales à travers le portrait de Marie Parant qui a coordonné le chantier-test au sein de deux chapelles de Notre-Dame de Paris

Mercredi 7 avril 2021 à 18h Restauration des statues de la flèche par Marie-Hélène Didier, conservatrice des monuments historiques à la DRAC Île-de-France 

Jeudi 8 avril 2021 à 18h Métier de serrurier d’art à travers le portrait d’un jeune Compagnon du Devoir qui participe à la restauration des statues de la flèche au sein des ateliers de la SOCRA

Vendredi 9 avril 2021 à 18 h Métier de dinandier à travers le portrait d’un artisan qui participe à la restauration des statues de la flèche au sein des ateliers de la SOCRA Vidéo réalisée en partenariat avec la Fondation Bettencourt Schueller, mécène des métiers d’art et de la restauration de Notre-Dame de Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.