Cet article date de plus de trois ans.

Produits dérivés de l'Élysée : près de 350 000 euros de produits vendus en trois jours

Au total, 7 320 produits ont été vendus. L'argent gagné doit contribuer à financer la rénovation du palais présidentiel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron accueille des visiteurs de l'Elysée lors des Journées du patrimoine, le 15 septembre 2018 à Paris. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

En trois jours, la vente de produits dérivés de l'Elysée a déjà rapporté une coquette somme, selon la présidence de la République, lundi 17 septembre. Au total, 7 320 produits ont été vendus et 347 000 euros ont été récoltés par la vente en ligne de ces objets. En top des ventes en ligne, on trouve la montre LIP – vendue 169 euros –, le stylo Bic 4 couleurs, le mug Elysée, la pièce de collection et le crayon Bic tricolore.

>> Dix questions pas si bêtes sur les produits dérivés vendus par l'Elysée

A l'occasion des Journées du patrimoine, ce week-end, les 20 000 visiteurs qui se sont rendus au palais présidentiel pouvaient également acheter les produits dans une boutique éphémère installée dans la cour d'honneur. Certains objets étaient plus personnellement liés à Emmanuel Macron, comme un dessin géant à colorier avec le couple Macron et son chien Nemo ou encore un t-shirt siglé "Poudre de perlimpinpin", expression utilisée lors du débat de l'entre-deux tours de l'élection présidentielle contre Marine Le Pen.

La présidence française a mis à la vente depuis vendredi une cinquantaine de produits dérivés, pour "contribuer à financer la rénovation du palais". A l'annonce de la vente de certains produits, une polémique a vu le jour, puisque des mugs estampillés à tort "porcelaine de Limoges" par la société Mug in France n'étaient en réalité pas originaires de la commune de Haute-Vienne. L'Elysée avait alors rapidement fait savoir qu'elle cessait de travailler avec Mug in France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Journées du patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.