Cet article date de plus d'un an.

Journées du patrimoine : rénover pour perdurer

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Journées du patrimoine : rénover pour perdurer
FRANCE 2
Article rédigé par
P.Dordilly, H.Desaunay, A.Santoro, G.Salasca - France 2
France Télévisions

En raison de la crise sanitaire, plus de 1500 rassemblements et événements ont été annulés. Dans ce château de Gironde, la famille de Louis De Sabran-Pontevès mise sur le tourisme pour restaurer leur patrimoine.

Louis, Caroline et leurs trois enfants vivent dans ce château royal en Gironde. Au total 3 000 mètres carrés, une vingtaine de pièces et des fondations qui remontent au XIe siècle. C’est un travail d’entretien colossal pour le Comte Louis De Sabran-Pontevès, "C’est une angoisse de tous les jours, surtout en ce moment, on a d’un côté des travaux qui continuent, d’autres qui sont prévus (…) c’est de plus en plus difficile d’entretenir des monuments comme celui-ci."

L’entretien devient possible grâce au tourisme

Le châtelain bénéficie d’aides ponctuelles sur de gros travaux mais l’entretien quotidien est possible grâce aux emprunts et aux touristes. En 1989, le père de Louis De Sabran-Pontevès a ouvert le château aux visiteurs. 50 000 curieux se pressent chaque année mais avec la crise sanitaire, la famille De Sabran-Pontevès espèrent en voir 30 000. Les étrangers, d’habitude nombreux, n’étaient pas au rendez-vous cet été.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.