DIRECT. Journées du patrimoine : regardez l'édition spéciale du 19/20 de France 3 depuis Toulouse

Des coulisses du Crazy Horse à Paris à la reconstitution d'une scène de crime au Palais de justice de Grenoble... Des expériences variées attendent les visiteurs de cette 34e édition.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Des coulisses du Crazy Horse à Paris à la reconstitution d'une scène de crime au Palais de justice de Grenoble, la 34e édition des Journées européennes du patrimoine, organisée samedi 16 et dimanche 17 septembre, permet de découvrir 17 000 lieux, dont certains sont inaccessibles au grand public le reste de l'année, comme le palais de l'Elysée. A cette occasion, France 3 propose une édition spéciale du "19/20" national, présenté par Catherine Matausch en direct de Toulouse (Haute-Garonne).

>> CARTE. Journées du patrimoine : quels sont les monuments que vous pouvez visiter près de chez vous ?

Des expériences très variées. Généralement fermées au grand public, les bases navales de Brest, Cherbourg et Toulon accueilleront des visiteurs, ainsi que la citadelle de Mont-Louis (Pyrénées-Orientales), où s'entraînent les commandos. Autre nouveau venu, mais dans un registre bien différent, le Crazy Horse, à Paris. Pour la première fois, ses coulisses seront ouvertes. Guidés par les danseuses, les visiteurs pourront assister à la préparation d'un show, des répétitions au maquillage des "Crazy girls".

France Télévisions et Radio France également mobilisées. Les deux groupes audiovisuels publics participent à l'événement : leurs sièges, à Paris, seront ouverts au public, mais uniquement aux téléspectateurs et aux auditeurs qui ont préalablement réservé leur place. A France Télévisions, le public pourra notamment découvrir les studios, régies, ou encore assister à des démonstrations météo. Les coulisses de la Maison de la radio seront aussi accessibles et des concerts et ateliers y seront organisés.

Des policiers chez GM&S. Une cinquantaine de policiers et une quarantaine de gendarmes ont été déployés, samedi 16 sepembre, autour de l'usine de GM&S à La Souterraine (Creuse) pour empêcher les salariés d'ouvrir le site au public comme ils souhaitaient le faire pour les Journées européennes du patrimoine (JEP)Selon la préfecture, il s'agit de "la simple application du droit de propriété". Le nouveau propriétaire de l'usine, Alain Martineau, PDG du repreneur GMD, a refusé que l'usine soit ouverte au public. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PATRIMOINE

22h35 : Durant les journées du patrimoine, les Français adorent visiter les lieux de pouvoir. Les équipes de France 3 ont suivi une famille prête à visiter l'Assemblée nationale.


(FRANCE 3)

19h57 : 20 heures. L'heure du dîner, mais avant cela, du point sur l'actualité.

La police britannique est en train de perquisitionner un appartement à Sunbury, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat d'hier dans le métro. Plus tôt dans la journée, un jeune homme de 18 ans a été arrêté.

Ça sent bon pour l'équipe de France de Coupe Davis qui vire en tête (2-1) contre la Serbie après la victoire en trois manches de la paire Mahut-Herbert au double.

• Emmanuel Macron a confié une mission à Stéphane Bern sur le patrimoine de la France, mission que l'animateur effectuera "bénévolement".

Monaco met la pression sur le PSG. L'ASM, facile vainqueur de Strasbourg (3-0) revient à hauteur des Parisiens, en attendant PSG-Lyon demain soir.

19h29 : Pour voir l'édition spéciale du 19/20 consacrée aux journées du patrimoine, c'est par ici.

18h00 : Quelques idées glanées sur Twitter pour les journées du patrimoine.

17h47 : "Quand l'Etat vous le demande, vous le faites, c'est tout !" Après sa visite au château d'Alexandre Dumas à Port-Marly, dans les Yvelines, en compagnie du chef de l'Etat, Stéphane Bern a expliqué pourquoi il avait accepté la mission sur le patrimoine. Celle-ci lui a été confiée par Emmanuel Macron, à titre bénévole.



(FRANCE INFO)

16h58 : Pas de journées du patrimoine pour les GM&S. Les salariés voulaient organiser une journée portes ouvertes dans leur usine de La Souterraine, mais l'opération est tombée à l'eau. Un cordon d'une cinquantaine de policiers et de quarante gendarmes entourait l'usine, rapporte France Bleu Creuse. Selon la préfecture, les forces de l'ordre étaient là pour faire respecter "le droit à la propriété".

16h18 : Stéphane Berns'est vu confier une mission liée au patrimoine par Emmanuel Macron. L'animateur de France 2 précise au Parisien : "Je ferai cela en plus de mon travail, bénévolement, et s'il y a des réunions, je les ferai chez moi."

15h53 : Le ministre de l'Action et des Comptes publics est un rigolo. On peut visiter son bureau dans le cadre des journées européennes du patrimoine et Gerald Darmanin a laissé un petit mot à l'attention des visiteurs...

14h25 : @Aurélien : Absolument, vous pouvez visualiser nos locaux à à 360° en cliquant ici !

13h37 : C'est possible d'avoir le lien pour visiter les studios de France télévision en virtuel ? Je n'ai pas eu le temps de le noter lors du 13 heures.

14h26 : Emmanuel Macron et Stéphane Bern ont joué les instituteurs d'un jour, en visitant le château d'Alexandre Dumas, à Port-Marly, en compagnie d'une classe de CM2. Ils ont expliqué aux enfants présents ce qu'étaient les ordonnance de Villers-Cotteret (ville où a grandi Alexandre Dumas). Non sans erreurs, comme le relève Mathilde Larrère, historienne, sur Twitter.




(FRANCE INFO)

12h17 : Emmanuel Macron est arrivé il y a moins d'une heure au château d'Alexandre Dumas, dans les Yvelines, qu'il va visiter en compagnie de Stéphane Bern. Il y a aussi des enfants de CM2. Clic-clac, c'est parti pour une photo de classe avec le président. Démonstration.

(FRANCE INFO)

11h38 : Si vous êtes dans la région parisienne, France 3 Ile-de-France vous propose une liste de lieux méconnus ou insolites qui ouvrent au public pour les journées du patrimoine, comme par exemple l'Institut catholique de Paris.



( F.Albert / ICP)

10h46 : Selon la préfecture de la Creuse, il s'agit de "la simple application du droit de propriété". Le nouveau propriétaire de l'usine GM&S, Alain Martineau, PDG du repreneur GMD, "a refusé que son entreprise soit ouverte au public et l'a publiquement indiqué. Il a demandé à l'Etat de protéger sa propriété. Il s'agit aussi d'une question de sécurité."

10h50 : Les forces de l'ordre se sont déployées ce matin autour de l'usine de GM&S à La Souterraine (Creuse) pour empêcher les salariés d'ouvrir le site au public, comme ils souhaitaient le faire pour les journées du patrimoine.

10h30 : Sur les réseaux sociaux, certains partagent leurs visites à l'occasion des journées européennes du patrimoine. A l'image de cet internaute qui a choisi l'hôtel de Matignon.

10h06 : Emmanuel Macron a confié à Stéphane Bern une mission de préservation du patrimoine. Proche du chef de l'Etat, l'animateur est attendu aux côtés du président dans les Yvelines pour une visite du château d'Alexandre Dumas à l'occasion des journées européennes du patrimoine.

09h54 : Et évidemment, vos quotidiens régionaux ne pouvaient pas manquer les journées du patrimoine. Plusieurs proposent des sélections de lieux à visiter à leurs lecteurs. La Dépêche du Midi évoque par exemple en une la chapelle et le dôme de La Grave, à Toulouse (Haute-Garonne).



(LA DEPECHE DU MIDI)

09h30 : Les sièges de France Télévisions et de Radio France sont aussi ouverts au public ce week-end, mais uniquement sur réservation. Si vous n'avez pas pu obtenir votre ticket, on vous propose une visite virtuelle à 360°. L'occasion de voir, par exemple, à quoi ressemble la rédaction numérique de franceinfo.



(FRANCE TELEVISIONS)

09h23 : C'est l'occasion de pousser des portes souvent fermées au grand public. Aujourd'hui et demain, vous pouvez visiter gratuitement 17 000 lieux partout en France, à l'occasion des journées européennes du patrimoine. Que faire près de chez vous ? Consultez notre carte.