VIDEO. Reconstruction de Notre-Dame : l'archevêque de Paris estime qu'il est trop tôt pour dire si elle sera achevée avant les JO de 2024

Monseigneur Michel Aupetit, archevêque de Paris, déclare que 31 millions d'euros ont déjà été versés pour la consolidation du monument. 

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

La rénovation de Notre-Dame sera-t-elle terminée pour les JO de 2024 ? "C'est trop tôt pour le dire de manière définitive", estime monseigneur Michel Aupetit, mardi 1er octobre sur franceinfo. "Il faut avoir fini le diagnostic pour savoir combien ça va coûter et combien de temps ça va durer, explique l'archevêque de Paris. C'est en mars ou en avril 2020 qu'on pourra, grâce à ce diagnostic, dire qu'on mettra tant de temps et qu'on mettra tant d'argent." La cathédrale, en partie détruite par un incendie le 15 avril dernier, doit être rénovée, et Emmanuel Macron souhaite que les travaux soient achevés pour les Jeux olympiques de Paris, en 2024

Toujours un risque d'effondrement

L'échafaudage sur la cathédrale Notre-Dame est fragile, et menace l'ensemble de l'édifice"Il fait 500 tonnes, explique Mgr Aupetit, et tant qu'il n'est pas parti, il y a un risque qu'il entraîne tout dans sa chute." La manœuvre sera complexe pour pouvoir retirer cet échafaudage, endommagé lors de l'incendie ."On va cercler l'échafaudage, puis on va mettre un nouvel échafaudage par-dessus, explique Mgr Aupetit. Puis des cordistes vont descendre et vont découper pièce par pièce, par petit morceau, Cela va prendre beaucoup de temps. Ensuite, il faudra vérifier la voûte pierre par pierre, car on ne peut pas prendre le moindre risque, pour savoir celles qu'il faut remplacer et celles qu'il faudra garder. Ça va vraiment demander du temps."

L'objectif de 2024 est-il raisonnable ? "Ce n'est pas moi qui fixe ce délai, d'autres disent que c'est raisonnable... Ce qui est sûr, c'est que nous avons versé 31 millions d'euros juste pour, simplement, la consolidation de l'échafaudage. Et ça va continuer."

Mgr Aupetit n'est pas favorable à ce qu'on fasse payer les visiteurs de la cathédrale, lorsque les travaux seront terminés, comme c'est le cas dans d'autres pays européens. "Les églises, ce n'est pas fait pour être payant, c'est le seul lieu gratuit qui existe encore. , on ne vous demande pas vos papiers, on ne vous demande pas d'argent... Ils font ce qu'ils veulent, en Italie !"

Monseigneur Michel Aupetit, archevêque de Paris, le 1er octobre 2019.
Monseigneur Michel Aupetit, archevêque de Paris, le 1er octobre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)