VIDEO. Pollution au plomb après l'incendie de Notre-Dame : Jean-Michel Blanquer est "optimiste" mais n'exclut pas un éventuel report de la rentrée

Alors que le premier adjoint à la maire de Paris assurait sur franceinfo mercredi que rien ne justifiait un report de la rentrée scolaire après la pollution au plomb consécutive à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, Jean-Michel Blanquer, émet sur des réserves et invite à la prudence.

FRANCE INTER / RADIOFRANCE

"On doit être très prudent", estime sur France Inter mercredi 28 août Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, au sujet d'un éventuel report de la rentrée scolaire pour les écoles situées à proximité de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Sur franceinfo, quelques minutes plus tôt, le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire déclarait que "rien ne justifie" un report et que "toutes les écoles ouvriront parce qu'il n'y a aucun risque" de pollution au plomb après l'incendie de la cathédrale.

Dès le début, l’académie de Paris a travaillé avec l’Agence régionale de santé pour faire les évaluations nécessaires et à ce stade, ce n’est pas à moi maintenant de prendre cette décision sans avoir la preuve définitive.

Jean-Michel Blanquer

à France Inter

"La mairie a toujours un rôle décisif pour cette question mais nous sommes trois acteurs : [la mairie de Paris], l’Agence régionale de santé et l’Education nationale", indique Jean-Michel Blanquer avant d'assurer ne pas avoir "de raison de douter fortement de ce qu'a dit" Emmanuel Grégoire.

"Il y a juste un principe de précaution puisque la santé des enfants c’est essentiel. On doit donc être très prudent", poursuit le ministre. "Il y a eu beaucoup de choses faites au cours des dernières semaines pour s’assurer de la santé des enfants, je suis assez optimiste sur le sujet mais je ne préfère pas vous dire quelque chose de tranché maintenant."

Jean-Michel Blanquer, ministre de l\'Education nationale, sur France Inter, le 28 août 2019.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, sur France Inter, le 28 août 2019. (FRANCE INTER / RADIOFRANCE)