VIDEO. Notre-Dame de Paris : "l'État assumera ses responsabilités" dans une restauration qui va prendre "des mois, des années", assure Franck Riester

Franck Riester, le ministre de la Culture, a fait mardi 16 avril sur franceinfo le point précis des dégâts infligés à Notre-Dame par l'incendie de la veille. 

RADIO FRANCE

La restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par un violent incendie, va "prendre des mois, des années", a estimé mardi 16 avril sur franceinfo le ministre de la Culture Franck Riester, tout en expliquant qu'il était "trop tôt" pour évaluer la durée précise de la reconstruction du monument.

>> Incendie à Notre-Dame de Paris : suivez notre direct

"En tout cas, ça va durer très longtemps et ça va représenter des budgets très importants", a-t-il indiqué, avant de souligner que "l'État assumera ses responsabilités" et que la "volonté de solidarité de nos compatriotes va trouver une issue avec la création de cette grande souscription nationale qui va permettre de collecter un montant financier très important".

Inquiétude autour de la voûte

En attendant, la priorité est "de s'assurer que le feu est bien maîtrisé partout et de faire l'état des lieux des dommages", a souligné Franck Riester, qui a précisé que "deux tiers de la toiture est partie en fumée" et que "la flèche est tombée à l'intérieur de la cathédrale, créant un trou dans la voûte". "La croisée du transept et le transept nord se sont également effondrés", a ajouté le ministre.

"Le reste de la voûte est toujours en place mais il y a une grande inquiétude parce qu'il y a de l'eau au-dessus de cette voûte, il y a aussi des morceaux de bois carbonisés gorgés d'eau", a complété Franck Riester.

"Une partie des vitraux" sont "détruits" et une autre partie "va devoir être démontée, préservée, restaurée". Par ailleurs, un nombre important d'œuvres d'art sont toujours à l'intérieur de la cathédrale, notamment "des grandes peintures". "Les équipes du ministère de la Culture sont sur place pour évaluer les dégâts et voir de quelle manière on peut les évacuer pour ensuite les dépoussiérer, les déshumidifier, les garder dans un lieu de conservation adaptée pour commencer ensuite la restauration", a précisé le ministre de la Culture.

Un feu parti de l'emplacement de l'échafaudage ?

"Le trésor de Notre-Dame de Paris a été sauvé. Tout est en sécurité à l'Hôtel de Ville de Paris", a ajouté Franck Riester, saluant le "courage extraordinaire" des pompiers.

Le ministre a par ailleurs appelé à la "prudence" alors qu'une enquête du chef de "destruction involontaire par incendie" a été ouverte. "À priori, ce n'est pas criminel, et il semble que le feu est parti de l'endroit où il y avait l'échafaudage. Échafaudage qui était en construction et qui visait, à terme, à restaurer la flèche", a expliqué le ministre.

Le ministre de la Culture Franck Riester, le 16 avril 2019 sur franceinfo.
Le ministre de la Culture Franck Riester, le 16 avril 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO)