Cet article date de plus d'un an.

Pollution au plomb autour de Notre-Dame : "Pas de quoi paniquer mais de quoi se préoccuper"

Mediapart affirme que des taux de concentration au plomb "parfois dix fois supérieurs au seuil d’alerte" ont été enregistrés. Areil Weil, maire PS du 4e arrondissement, assure sur franceinfo que "régulièrement, des points et des prélèvements sont faits".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 10 mai 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)

"Tous les experts l'assurent : il n'y a pas de quoi paniquer. Maintenant, il y a de quoi se préoccuper", explique vendredi 19 juillet sur franceinfo Ariel Weil, maire PS du 4e arrondissement de Paris après les révélations de Mediapart qui affirme que des taux de concentration au plomb ont été enregistrés, parfois dix fois supérieurs au seuil d’alerte dans des écoles proches de Notre-Dame de Paris après l'incendie.

Le sujet du plomb est important, il n'y a pas de sujet plus important que la santé des enfants.

Ariel Weil, maire PS du 4e arrondissement de Paris

sur franceinfo

Selon la mairie et l'Agence régionale de Santé (ARS), le niveau moyen dans chaque établissement ne dépasse pas un "seuil d'information" de 70 microgrammes de plomb par mètre carré. Un niveau fixé par le Haut conseil de santé publique, qui n'est pas un seuil réglementaire, mais doit inciter au dépistage. 

"Un grand nettoyage des écoles proches"

Trois mois après l'incendie, "on va profiter de l'été pour faire un grand nettoyage dans les écoles qui sont situées dans un rayon proche de la cathédrale", a-t-il déclaré. Un "nettoyage approfondi" des écoles environnantes réalisé d'ici fin juillet indiquait, jeudi 18 juillet, la mairie de Paris. 

"Dès l'incendie, la question a été posée, affirme de son côté le maire du 4e arrondissement de Paris. J'ai souhaité qu'on ait très vite une réunion publique sur le sujet, avec l'ARS. Régulièrement des points sont faits, des prélèvements, y compris aux domiciles des gens, dans les écoles et des analyses et préconisations sont faites."

Fusion de plusieurs centaines de tonnes de plomb

L'incendie de la cathédrale gothique vieille de plus de 850 ans, le 15 avril dernier, a provoqué la fusion de plusieurs centaines de tonnes de plomb qui se trouvaient notamment dans la charpente de la flèche et de la toiture.

"L'Agence régionale de santé a publié d'importantes informations sur la manière dont il faut se nettoyer et nettoyer son intérieur. Et puis on peut toujours - et je le conseille - faire des prélèvements dans le sang, des plombémies, par exemple à l'Hôtel-Dieu, sur l'île de la Cité", dans le 4e arrondissement de Paris, a précisé Areil Weil. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.