Pollution au plomb à Notre-Dame : la rentrée des classes reportée dans cinq écoles

Les élèves de cinq établissements scolaires privés parisiens vont voir leurs vacances prolongées. L'Agence régionale de santé demande de nouveaux prélèvements pour mesurer la présence de plomb liée à l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. 

France 2

Les portes de cinq écoles privées parisiennes, à proximité de la cathédrale Notre-Dame de Paris, resteront closes, lundi 2 septembre, pour la rentrée des classes. Des prélèvements doivent être effectués pour mesurer la pollution au plomb. Autour de ces établissements, c'est l'inquiétude. "On connaît plein d'enfants qui sont allés à cette école. C'est une institution. Oui, c'est inquiétant", réagit une mère de famille.

Des prélèvements pas assez nombreux

Alors, pourquoi cette décision ? Le rectorat de l'académie de Paris se base sur un communiqué de l'Agence régionale de santé, selon lequel "la méthodologie utilisée dans les rapports d'analyse des prélèvements (...) ne permet pas de porter une appréciation quant à la réalité de l'exposition au plomb". Des travaux de nettoyage ont été effectués dans chacune des cinq écoles privées, mais les prélèvements ont été réalisés dans trop peu d'endroits différents. Le diocèse de l'enseignement catholique de Paris étudie les possibilités d'accueil des enfants pour lundi 2 septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une opération de décontamination au plomb dans la cour de récréation de l\'école Saint-Benoît, près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 8 août 2019 dans le 6e arrondissement de Paris. 
Une opération de décontamination au plomb dans la cour de récréation de l'école Saint-Benoît, près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 8 août 2019 dans le 6e arrondissement de Paris.  (MARTIN BUREAU / AFP)