Dimanche en politique, France 3

Notre-Dame : rencontre avec les statues miraculées de l'incendie

Les statues de la cathédrale parisienne avaient été déplacées dans un atelier en Dordogne avant l'incendie, pour être restaurées. Et il est possible de venir les observer chaque samedi.

FRANCE 3

Voir de près des statues centenaires. Chaque samedi, à Marsac-sur-l'Isle (Dordogne), quelques heureux privilégiés ont rendez-vous avec l'histoire, ou plus précisément avec les statues de Notre-Dame. Ces joyaux avaient été déplacés avant l'incendie, pour être restaurés dans des ateliers. Une fois par semaine jusqu'au mois de juin, ils ouvrent leurs portes au public sur rendez-vous. France 3 s'y est rendue samedi 4 mai.

150 kg de cuivre travaillés au marteau

Ces œuvres du XIXe, fabriquées dans le même atelier que la statue de la Liberté, seront restaurées pour la première fois en plus d'un siècle et demi. Quatre jours seulement avant l'incendie, l'entreprise est venue retirer du toit de Notre-Dame les 150 kilos de cuivre. "Il était temps d'intervenir, car on a des fragilités énormes, qui ont fait qu'il y a eu une rupture à un moment donné et la tête est tombée", raconte Patrick Palem, directeur de la Socra. Après la restauration qui durera trois ans, les statues devront attendre la fin du chantier de Notre-Dame pour dominer à nouveau le cœur de Paris.

Les statues de Notre-Dame sont entreposées à Marsac-sur-l\'Isle (Dordogne), le 16 avril 2019.
Les statues de Notre-Dame sont entreposées à Marsac-sur-l'Isle (Dordogne), le 16 avril 2019. (GEORGES GOBET / AFP)