Notre-Dame de Paris : le projet retenu pour le parvis est conçu "comme une clairière"

Le projet retenu tient compte des changements climatiques et relie "tout en finesse" le parvis et la Seine.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Vue générale du projet d'aménagement du parvis de la cathédrale Notre-Dame, par l'agence belge  BBS  (HANDOUT / STUDIO ALMA)

L'équipe menée par le paysagiste bruxellois Bas Smets a été choisie pour réaménager les abords de la cathédrale de Notre-Dame, qui prévoit de densifier la végétalisation et de mettre en valeur la façade, a annoncé lundi 27 juin la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Parmi les quatre finalistes, c'est le bureau d'architecture Bas Smets, avec l'agence d'architecte et d'urbaniste GRAU et l'agence d'architecture Neufville-Gayet qui a été choisi par le jury présidé par la Maire de Paris, avec les représentants de l'Etablissement public chargé de Notre-Dame (EPRNDP) et du Diocèse de Paris.

Changements climatiques et aux fortes chaleurs

Le projet prévoit de longs couloirs arborés aux abords de la cathédrale pour offrir de l'ombre aux visiteurs en temps de grande chaleur, un parvis tel une clairière entourée d'arbres. A la mairie de Paris, on assure que "la surface de végétalisation sera augmentée de 36 %", qu'"aucun arbre ne serait abattu". 131 nouveaux arbres devraient même être plantés.

L'enjeu de ce réaménagement sera de renforcer la végétalisation des abords de l'édifice pour faire face aux changements climatiques et aux fortes chaleurs. Un dispositif technique facilitant le ruissellement de l'eau sur le parvis offrira même un îlot de fraîcheur aux visiteurs.

Derrière la Cathédrale, un square fait de pelouse entre le chevet et la Seine donnera une vue sur les arc-boutants et les vitraux de l'édifice gothique. "Un lien est réalisé tout en finesse entre le parvis et la Seine, c'était un grand attendu", a indiqué Ariel Weil, maire du secteur Paris Centre.

En sous-sol se fera l'accueil des visites dans un parking réaménagé en une promenade intérieure donnant accès à la crypte archéologique et à une ouverture sur la Seine.

Livraison définitive en 2027

La ville de Paris, qui prend complètement en charge le projet, débloque une enveloppe de 50 millions d'euros. Avec ce budget, les abords seront de nouveau accessibles aux visiteurs et aux fidèles au deuxième semestre de 2024. Au même moment que la fin de chantier de la cathédrale. Le projet sera définitivement livré en 2027.

Vue générale du projet d'aménagement du parvis de la cathédrale Notre-Dame, par l'agence belge  BBS  (HANDOUT / STUDIO ALMA)

A l'issue d'une consultation internationale tenue en 2021, des équipes ont été sélectionnées pour travailler sur le réaménagement des abords de la cathédrale ravagée par un incendie en avril 2019.

Dans son domaine (architecture/aménagement de jardins en ville) Bas Smets est une étoile montante, déjà connu notamment pour la parc des Ateliers autour de la tour Luma à Arles et comme futur réaménageur du centre de Bruxelles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendie de Notre-Dame de Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.