Notre-Dame : la pluie annoncée pourrait fragiliser davantage la cathédrale

Plus d'une semaine après l'incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, la météo inquiète les architectes qui planchent sur sa reconstruction. La pluie annoncée fait craindre de nouvelles dégradations sur le monument et une bâche va être installée pour le protéger.

FRANCE 2

Après le feu, c'est l'eau qui suscite l'inquiétude à Notre-Dame de Paris. Mardi 23 avril, neuf jours après l'incendie qui a ravagé en grande partie l'édifice, la pluie annoncée sur la capitale pourrait le dégrader davantage. En prévision des intempéries, une immense bâche va être installée au-dessus de la cathédrale. Elle est censée protéger l'édifice déjà endommagé par l'eau déversée par les pompiers dans la nuit du lundi 15 avril.

Des filets installés pour protéger les rosaces

La bâche installée par des alpinistes permettra également aux ouvriers de continuer à travailler à la restauration du monument. Les travaux se poursuivent et les rosaces fragilisées durant l'incendie ont été recouvertes de filets de protection pour prévenir tous risques de chute de vitraux. Pour remplacer la bâche, une structure en forme de grand parapluie viendra recouvrir l'édifice. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La rosette de la cathédrale Notre-Dame de Paris à Paris, le 22 avril 2019, est recouverte d\'un matériau de protection, sept jours après l\'incendie qui a ravagé la cathédrale.
La rosette de la cathédrale Notre-Dame de Paris à Paris, le 22 avril 2019, est recouverte d'un matériau de protection, sept jours après l'incendie qui a ravagé la cathédrale. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)