Notre-Dame : des communes reviennent sur les dons promis

Plusieurs communes ont annoncé ne pas tenir leur promesse de verser des dons pour la restauration de Notre-Dame de Paris.

FRANC 3

L'émotion a été grande à la suite de l'incendie de Notre-Dame de Paris. Si bien que les dons ont afflué jusqu'à atteindre le milliard d'euros. Une somme sans doute suffisante pour la restauration. Désormais, les sonnettes d'alarme sont tirées afin d'alerter sur l'état d'autres monuments en péril du patrimoine français. Au point que des communes ont décidé d'annuler les promesses de dons faites au départ.  

"Aider les pierres vives, c'est mieux"  

À Morbecque, dans le Nord, cela partait d'une bonne intention au lendemain des images de la cathédrale en feu, avec la décision de donner un euro par habitant. "Le Conseil municipal a refusé, je peux comprendre. Il y a eu une émotion au départ, et puis naturellement il y a la raison qui l'emporte (...) Aider les pierres vives, c'est mieux", a expliqué Jérôme Darques, maire de la commune. "C'est les Parisiens qui doivent payer", s'insurge un habitant.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cathédrale de Notre-Dame de Paris, le 18 avril 2019. 
La cathédrale de Notre-Dame de Paris, le 18 avril 2019.  (EDOUARD RICHARD / HANS LUCAS / AFP)