Notre-Dame de Paris : une gestion trouble des dons

Un récent rapport de la Cour des comptes pointe du doigt la gestion des noms destinés à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

FRANCE 2

Les premiers travaux de la rénovation de la cathédrale Notre-Dame de Paris ont bien été financés avec la large générosité des donateurs. Cependant, une partie des fonds aurait été ensuite employée pour la gestion de l’établissement public supervisant la reconstruction. Le salaire des employés, le loyer des locaux ou encore la communication. Divers postes de dépense qui ont été facturés à hauteur de cinq millions d’euros annuels, un coût anormal selon la Cour des comptes.

Des dons destinés uniquement à la restauration

"Nous demandons aussi, par ailleurs, que les dons servent tous à ce qui était prévu. Les donateurs ont donné pour reconstruire et restaurer la cathédrale", a déclaré Pierre Moscovici, premier président de la Cour des comptes, sur France Inter mercredi 30 septembre. La loi du 16 juillet 2019 est pourtant claire : "Les dons sont exclusivement destinés au financement des travaux de construction et de restauration."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un charpentier travaille sur le parvis de Notre-Dame, le 19 septembre 2020.
Un charpentier travaille sur le parvis de Notre-Dame, le 19 septembre 2020. (ALAIN JOCARD / AFP)