Incendie de Notre-Dame de Paris : le chantier avance

Six mois après l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, entre 60 et 80 ouvriers travaillent chaque jour à la reconstruction de l'édifice. Les risques d'exposition au plomb ont été supprimés. 

France 2

"L'agence régionale de santé l'affirme : le chantier de Notre-Dame de Paris est totalement étanche au risque d'exposition au plomb. Près de 80 personnes travaillent sur ce site dans des conditions très particulières : sas de décontamination, pédiluves, douches... Des mesures de sécurité obligatoires depuis l'été pour tous les ouvriers. Aucun ouvrier n'a été contaminé", détaille la journaliste de France 2 Caroline Motte. 

L'échafaudage va être démonter

"Le démontage de l’échafaudage, d'où est parti l'incendie il y a six mois, va enfin pouvoir commencer. Les dernières analyses de plomb ont montré qu'il n'y avait pas de surcontamination des jeunes enfants dans le quartier. Après plusieurs mois d'inquiétudes, certaines écoles ont été dépolluées. En revanche, le parvis de Notre-Dame est encore contaminé et il est fermé au public jusqu'à nouvel ordre", conclut Caroline Motte

Le JT
Les autres sujets du JT
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 4 septembre 2019.
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 4 septembre 2019. (JULIETTE AVICE / HANS LUCAS / AFP)