Incendie de Notre-Dame : comment sont protégés les édifices historiques ?

Après l'incendie à Notre-Dame qui s'est déclaré lundi 15 avril dans la soirée, la protection des monuments historiques est en question. Les règles sont-elles respectées ?

FRANCE 2

La cathédrale d'Amiens (Somme) est un trésor d'architecture du XIIIe siècle. Un édifice qui respecte à la lettre les normes anti-incendies selon le recteur. À l'intérieur, on trouve des équipements pour prévenir en cas de sinistre. "Toute la cathédrale est remplie de boutons alarme", précise le recteur. La priorité est d'alerter les visiteurs et favoriser leur évacuation avec des sorties clairement indiquées. Le nombre de touristes peut être limité pour qu'ils quittent rapidement le bâtiment en cas de sinistre.

Églises et cathédrales ont les mêmes obligations que les autres monuments historiques

Autre obligation : les dispositifs pour lutter contre le feu, comme les extincteurs ou les colonnes sèches pour accorder les lances à eau des pompiers. Il y a une dizaine de ces colonnes sèches dans la basilique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) près de Paris. La basilique est également équipée de détecteurs optiques. Les normes anti-incendies pour les églises et les cathédrales sont les mêmes que pour les autres monuments historiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis le quai Saint-Michel, les pompiers autour de Notre-Dame de Paris, au matin du 16 avril 2019.
Depuis le quai Saint-Michel, les pompiers autour de Notre-Dame de Paris, au matin du 16 avril 2019. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)