Incendie à Notre-Dame de Paris : l'intervention des pompiers particulièrement difficile

Des heures de lutte ont été nécessaires pour enfin maîtriser l'incendie qui s'est déclaré dans la charpente de Notre-Dame de Paris lundi 15 avril dans la soirée. Les pompiers ont réussi à sauver les deux tours.

FRANCE 2

La course contre la montre vient de débuter. Lance à incendie à bout de bras, les pompiers convergent vers Notre-Dame lundi 15 avril après que l'alerte a été donnée. La nuit n'est pas encore tombée alors que le feu ravage déjà une partie de la toiture, et menace surtout les échafaudages. Il faut empêcher qu'ils s'effondrent. Un robot est envoyé en éclaireur, mais l'opération est délicate et les moyens limités. "On a utilisé des moyens adaptés, des lances à incendie, on ne peut combattre qu'avec de l'eau et on ne peut absolument pas utiliser les Canadairs, vous imaginez, on est en plein centre-ville, au milieu de la Cité, et le poids de l'eau projetée à plusieurs dizaines de mètres de hauteur aurait fracassé l'ensemble de la toiture et aurait occasionné beaucoup plus de dégâts que d'effets favorables", explique Laurent Vibert, ancien pompier de Paris.

Les deux tours sauvées

Ils comprennent très vite que la flèche de Notre-Dame ne pourra pas être sauvée. Trop dangereux, l'intérieur de la cathédrale va être réservé au robot. Il a fallu refroidir les structures tout en faisant attention au poids de l'eau qui s'accumulait et fragilisait les charpentes. Peu avant minuit, on apprend que les tours de Notre-Dame sont sauvées, c'est une première satisfaction. Pendant les opérations, un pompier a été légèrement blessé. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers inspectent la cathédrale Notre-Dame de Paris le 16 avril 2019 après son incendie.
Des pompiers inspectent la cathédrale Notre-Dame de Paris le 16 avril 2019 après son incendie. (BERTRAND GUAY / AFP)