VIDEO. "C'est une soirée apocalyptique" : six mois après l’incendie de Notre-Dame, le régisseur raconte le sauvetage des reliques

Lors de cette soirée marquante, Laurent Prades a fourré le clou de la Passion dans la poche de sa parka et pris la couronne d'épines sous son bras.

Des reliques inestimables dans les poches de sa parka. Il y a six mois, le 15 avril 2019, le régisseur général de Notre-Dame de Paris, Laurent Prades, a mené une mission spéciale : récupérer les trésors de la cathédrale malgré les flammes gigantesques. Il raconte cette soirée "apocalyptique".

Ce soir-là, en chaussures de ville et coiffé d'un casque de pompier, il pénètre avec quelques pompiers et un conservateur régional des Monuments historiques dans la cathédrale, plongée dans l'obscurité et le bruit des alarmes. L'ambiance est "surréaliste". "Il y a un voile de fumée à deux, trois mètres de hauteur, un trou béant dans la voûte de la nef, des cascades d'eau ruissellent des murs, des piliers..., se souvient-il. Et il y a une pluie fine, incandescente, de petites escarbilles qui descendent lentement, comme des flocons de neige. C'est beau et effrayant."

Le coffre ouvert, il s'empare du fragment de la croix, le confie au conservateur. Il fourre le clou de la Passion dans la poche de sa parka, prend la couronne d'épines sous son bras et tout le monde repart, "soulagé" mais pressé de continuer à sauver ce qui peut l'être. De nombreuses autres pièces seront sorties durant la nuit et les jours suivants.

 

La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019.
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019. (BRUNO DE HOGUES / ONLY FRANCE / AFP)