"L'Etat prendra à sa charge la restauration de la cathédrale de Nantes", assure Bruno Le Maire

Le ministre de l'Economie estime que l'édifice, touché par un incendie, fait partie de "notre culture".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique), après l'incendie, le 18 juillet 2020. (MALIKA BARBOT / HANS LUCAS)

Le ministre de l'Economie a assuré, lundi 20 juillet, que l'Etat financerait la restauration de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes (Loire-Atlantique). L'édifice gothique a été victime samedi d'un incendie, rapidement circonscrit, mais qui a toutefois détruit le grand orgue.

"L'Etat prendra à sa charge la restauration de la cathédrale de Nantes", a promis Bruno Le Maire, sur BFMTV. "C'est une obligation pour l'Etat parce que c'est sa propriété, c'est une obligation parce que c'est notre culture, donc nous répondrons présents", a-t-il ajouté. Bruno Le Maire a par ailleurs exprimé sa "grande tristesse" de voir le grand orgue de la cathédrale "détruit par les flammes".

Le Premier ministre Jean Castex s'était rendu samedi sur place, avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. "L'Etat prendra toute sa part" à la reconstruction, avait-il assuré, souhaitant que celle-ci soit "la plus rapide possible".

L'enquête ouverte samedi pour "homicide volontaire" se poursuit. Un bénévole du diocèse, qui avait été placé en garde à vue samedi, a été remis en liberté dimanche soir. La raison des trois départs de feu constatés reste, pour l'instant, encore inconnue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendie de la cathédrale de Nantes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.