VIDEO. Paris-Roubaix : la Trouée d’Arenberg perd 100 mètres mais aucun pavé

Dimanche à 11h, plus de 200 coureurs s’élanceront pour la 117e édition de Paris-Roubaix. 257 kilomètres dont 54,5 de secteurs pavés. Le fameux "Enfer du Nord" et son mythique secteur 19, la tant redoutée Trouée d’Arenberg qui ne mesure plus 2400 mètres mais 2300, sans pour autant avoir perdu le moindre pavé. En revanche, elle a gagné en sécurité.

C. Rousseaux / E. Quinart / France 3

La nouvelle n’est pas passée inaperçue dans la région. En février dernier, ASO l’organisateur de la "Reine des classiques" annonçait que la Drèves des boules d'Hérin (son nom officiel), haut-lieu de Paris-Roubaix avait perdu 100 mètres.

"Suite à un relevé plus précis effectué lors d'une séance de reconnaissances, la distance de la trouée d'Arenberg (secteur 19) a été ramenée de 2400 mètres à 2300 mètres... sans qu'aucun pavé n'ait été retiré !"

ASO

Une information que le maire de Wallers-Arenberg est allé vérifier sur place odomètre en main. Et si effectivement la Trouée est plus courte, pour les coureurs ça ne changera rien du tout.

Qu’elle fasse 2400 mètres ou qu’elle en fasse un peu moins, ça sera toujours aussi dur. Je crois que les coureurs seront contents et ne retrouveront le sourire qu’à la fin du passage de cette Trouée.

Salvatore Castiglione, Maire (UDI) de Wallers-Arenberg

France 3


"Arenberg, on a peur quand on y entre"


Les mots sont d’Arnaud Démare, 6e de l’épreuve en 2017, et traduisent bien l'état d'esprit des coureurs qui se lancent à l'assaut de la Trouée. La peur rôdera encore dimanche à l’approche de ce secteur classé cinq étoiles, le niveau le plus difficile.

Avec une autre nouveauté cette année, la réfection des pavés sur les 500 premiers mètres. Les joints de terre ont été remplacés par du mortier pour éviter la boue par temps de pluie (ce qui ne devrait pas être le cas dimanche) et surtout les herbes qui poussaient entre les pavés rendant le parcours encore plus glissant et dangereux pour les coureurs.


Il faut dire que généralement le peloton s’engage dans la Trouée lancé à près de 60km/h sur ces pavés disjoints, non alignés et souvent humides du fait de l’environnement forestier. Dans cette vidéo, l’INA revient sur les moments forts de la "reine des classiques".


 

Les pavés légendaires de la Trouée d\'Arenberg, haut-lieu de la course cycliste Paris-Roubaix. 
Les pavés légendaires de la Trouée d'Arenberg, haut-lieu de la course cycliste Paris-Roubaix.  (FRANCK FIFE / AFP)