Vidéo La rumeur des camionnettes blanches décryptée par Thomas Snégaroff

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Des Roms qui circuleraient en camionnette et enlèveraient des enfants pour revendre leurs organes : cette histoire a beau être fausse, elle se propage sur les réseaux sociaux. L'historien Thomas Snégaroff raconte les origines de cette rumeur, fondée sur des préjugés qui datent du Moyen Âge...
Brut.
Article rédigé par

Des Roms qui circuleraient en camionnette et enlèveraient des enfants pour revendre leurs organes : cette histoire a beau être fausse, elle se propage sur les réseaux sociaux. L'historien Thomas Snégaroff raconte les origines de cette rumeur, fondée sur des préjugés qui datent du Moyen Âge...

L'historien Thomas Snégaroff revient sur la rumeur des camionnettes blanches, selon laquelle ces dernières circuleraient avec à bord des Roms qui s'arrêteraient près des écoles pour enlever les enfants et voler leurs organes. Cette histoire est fausse et comme l'explique Thomas Snégaroff, elle se propage à une "vitesse incroyable". Comme le rappelle l'historien, le moteur de la diffusion de cette est histoire réside dans la volonté de protéger les enfants. "Mais ce qui est très intéressant dans cette désinformation qui circule extrêmement vite, c'est qu'elle s’inscrit dans un préjugé très, très ancien", explique Thomas Snégaroff. En effet, les Roms, les Tziganes, les Bohémiens qui enlèvent les enfants, ça date du Moyen Âge.

La camionnette, un nouveau symbole

Aujourd'hui, le symbole de cette histoire est devenu cette fameuse camionnette blanche. "La camionnette blanche, c'est celle de Marc Dutroux, c'est celle des grands prédateurs pédophiles qu'on a vus dans les années 1980-1990 émerger", raconte Thomas Snégaroff. La rumeur est donc le résultat d'un mélange entre un préjugé très ancien et d'histoires récentes. Problème : cette histoire fait beaucoup de tort à la communauté Rom, de ce fait, stigmatisée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.