VIDEO. Emmanuel Macron inaugure le monument à la mémoire des militaires des opérations extérieures morts pour la France

Les noms de 549 militaires français tombés en opération extérieure depuis 1963 sont inscrits sur le monument, dans le parc André-Citroën, à Paris.

Un hommage de la nation à ses soldats morts lors de mission à l'étranger. Emmanuel Macron a inauguré, lundi 11 décembre à Paris, un monument aux morts en l'honneur des militaires tombés en opérations extérieures. Le mémorial a été dévoilé dans l'après-midi, au sein du parc André-Citroën, en présence de certaines familles de ces soldats. 

Situé dans le 15e arrondissement de la capitale, a proximité du ministère des Armées, ce mur recense les noms des 549 soldats morts à l'étranger, entre la fin de la guerre d'Algérie et le 2 novembre dernier. Une sculpture en bronze, représentant six soldats dont une femme portant un cercueil invisible, a également été dévoilé. Emmanuel Macron a tenu à saluer la mémoire et le courage des "fils et filles de France qui accomplissent leur devoir, parfois jusqu’au sacrifice suprême." "Vous avez participé à construire l'histoire", a-t-il continué, s'adressant directement à ces soldats morts pour la nation. 

"Graver leur souvenir au plus près de nous"

Sur la symbolique, le président a expliqué que ses prédécesseurs (Nicolas Sarkozy et François Hollande) et lui-même avaient souhaité "graver [le] souvenir" de ces soldats, "au plus près de nous". "Voilà pourquoi ils n'ont pour piédestal que le sol français", a-t-il ajouté, désignant le mémorial situé sur un muret.

Le dernier nom inscrit sur le mur est celui du brigadier-chef Ronan Pointeau, tué le 2 novembre 2019 au Mali. 

Emmanuel Macron inaugure un monument à la mémoire des soldats morts pour la France en opération extérieure, le 11 novembre 2019, dans le parc André-Citroën, à Paris.
Emmanuel Macron inaugure un monument à la mémoire des soldats morts pour la France en opération extérieure, le 11 novembre 2019, dans le parc André-Citroën, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)