Vichy : l’historienne Alya Aglan rappelle que l’Histoire "a une méthode donc ce n’est pas une question d’opinion"

Publié
Vichy : l’historienne Alya Aglan rappelle que l’Histoire "a une méthode donc ce n’est pas une question d’opinion"
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le plateau du 23 heures de Franceinfo, Alya Aglan, historienne à l’université Paris Panthéon Sorbonne, analyse le déplacement d’Emmanuel Macron à Vichy (Allier), mercredi 8 décembre, et sa réponse à Eric Zemmour.

Lors d’un déplacement à Vichy (Allier) mercredi 8 décembre, Emmanuel Macron a répondu aux propos d’Eric Zemmour sur le régime de Vichy. "Gardons-nous de manipuler l’Histoire", a souligné le président de la République. Alya Aglan, historienne à l’université Paris Panthéon Sorbonne, rappelle également sur le plateau du 23 heures de Franceinfo que "ce qui est très dangereux, c’est subvertir le travail des historiens pour le tirer d’un côté ou de l’autre. L’histoire que l’on fait, elle est forcément nuancée et elle a une méthode donc ce n’est pas une question d’opinion".

"Essayer de chasser de Vichy une certaine mémoire"

La question du régime de Vichy a toujours été difficile à évoquer pour les présidents de la République française. La venue d’Emmanuel Macron dans cette ville est un geste fort aux yeux d’Alya Aglan, notamment "pour essayer de chasser de Vichy une certaine mémoire". Elle rappelle également qu’à l’époque, la ville avait été choisie en raison de sa capacité hôtelière. "C’était une ville thermale et on pouvait y loger les ministères, c’est uniquement pour ça que Vichy a été choisie dans une France qui était défaite et dans une zone qui était dite non occupée", explique-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.