Une association de passionnés restaure le patrimoine oublié du Havre

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Une association de passionnés restaure le patrimoine oublié du Havre
Article rédigé par
France Télévisions

Un passionné du Havre a trouvé la solution pour faire découvrir au plus grand nombre le patrimoine oublié de la cité portuaire. Christopher Vimare a fondé une association pour restaurer et valoriser des lieux chargés d’histoire de la ville.  #IlsOntLaSolution

Christopher Vimare redonne une seconde vie à des lieux chargés d’histoire de la ville du Havre. Ce passionné a fondé une structure pour sauvegarder et valoriser ces vestiges du passé : l'Association de sauvetage du patrimoine havrais (ASPH).

En septembre 2019, il lance le collectif avec l'objectif de réhabiliter le tunnel Sainte-Marie. Créé en 1895 pour faire le lien entre la ville basse et la ville haute, le site avait dû fermer au bout de quatre mois seulement suite à plusieurs défaillances techniques. Lors de la Seconde guerre mondiale, il servira d’abris pour les civils du Havre, mais aussi de cachette pour l’armée allemande. "Ici, on stockait des munitions, des denrées et du matériel. Ça a été comme ça jusqu’à la Libération du Havre en 1944", raconte Christopher Vimare.

Laissé à l’abandon depuis 1980, le tunnel a donc été nettoyé en 17 jours en septembre 2019 et remis en état par l’ASPH pour offrir aux amateurs d’histoire des visites guidées en autocar. "Moi ça me faisait mal au cœur de savoir qu’un tunnel de 250 mètres de long était fermé au public". L’exposition raconte ainsi la riche histoire du tunnel, mais évoque aussi les transports du passé et les rapports entre la ville basse et la ville haute.

Une trentaine de membres

Composée à l’origine de seulement cinq volontaires, l’association compte désormais une trentaine de membres, tous déterminés à sauver les lieux oubliés du Havre. Avec notamment un nouveau projet depuis plusieurs mois : ouvrir un musée dans l’ancien cinéma-théâtre Le Normandy. "L’avenir nous dira ce qu’il y aura. Mais il y aura au moins un musée", augure Christopher Vimare.

Définitivement fermé en 1991, l’édifice Art déco bâti dans les années 30 avait été racheté en 1999 par un propriétaire qui avait souhaité le restaurer, sans succès. C’est son fils qui a contacté l’association pour espérer redonner une seconde vie à l’édifice.

Mais Christopher Vimare l’assure, l’ASPH a de nombreuses autres ambitions en tête. "Le Havre, c’est une très grande ville. Des lieux comme ça il en existe pas mal. Là, je ne vous ai donné qu’un quart de ce que je veux faire !".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.