Seconde Guerre mondiale : le 20 août 1944, les combats font rage à Paris

En 1944, la Libération de Paris aura duré une semaine. Le 20 août, les combats font rage dans la capitale.

France 2

Dimanche 20 août 1944, la guérilla urbaine continue à Paris malgré la trêve. Après la préfecture de police de Paris la veille, la Résistance s'empare cette fois d'un autre symbole : l'Hôtel de Ville. Le buste du maréchal Philippe Pétain y est retiré. Dans la ville , 5 000 membres des Forces française de l'intérieur (FFI) attaquent les bastions allemands. Paris se bat pour sa liberté et le sang continue à couler. À l'est de la capitale, à Vincennes (Val-de-Marne), des prisonniers sont fusillés par des soldats allemands.

Appel à l'aide de De Gaulle

26 personnes meurent sous les balles de la division SS Das Reich, cette même division qui avait, quelques semaines plus tôt, massacré les habitants d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne). Le 20 août, le général De Gaulle rencontre Eisenhower, commandant en chef des forces alliées. Il lui demande d'intervenir à Paris, mais l'américain hésite : pour lui, la capitale n'est pas une priorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des combats font rage à quelques pas de Notre-Dame durant l\'insurrection de la capitale entre le 19 et le 24 août. La cathédrale célèbre la Libération de Paris le 25 août 1944.
Des combats font rage à quelques pas de Notre-Dame durant l'insurrection de la capitale entre le 19 et le 24 août. La cathédrale célèbre la Libération de Paris le 25 août 1944. (STF / AFP)