Russie : les secrets du Palais de Catherine

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Russie : les secrets du Palais de Catherine
FRANCE 2
Article rédigé par
L.Lacroix, P.Acheré, I.Golovkova, A.Koun - France 2
France Télévisions

Rendez en Russie, au Palais de Catherine, à quelques kilomètres de Saint-Pétersbourg. Un palais qui conjugue faste et style un peu tapageur, mais aussi souci de discrétion grâce à quelques astuces étonnantes.

À l'extérieur de Saint-Pétersbourg, on aperçoit d'abord des coupoles dorées. Puis l'immense façade bleue et blanche du Palais de Catherine, 300 mètres de long en style baroque. "On voit qu'il y a un très gros travail qui est fait dessus", résume un touriste. Bienvenue dans un palais façonné par trois femmes, trois impératrices ayant régné sur la Russie au XVIIIe siècle. Catherine Première, dont il porte le nom, l'a bâti. Elisabeth l'a agrandi, et Catherine II l'a transformé. Plongée dans les secrets d'un palais impérial.

Des mécanismes ingénieux

Il a été construit pour être une résidence d'été. Son parc cache un pavillon un peu particulier : l'Hermitage. Si, aujourd'hui, les touristes peuvent le visiter, à l'époque de Catherine II, seuls les invités privés pouvaient y dîner. Des invités protégés des regards indiscrets grâce à un ingénieux système pour assurer le service. Un esprit qui perdure aujourd'hui. Les 600 employés du château opèrent, le plus souvent, dans l'ombre. Le mardi, c'est jour de fermeture, il faut cirer les 800 mètres carrés de parquet de la grande salle. Ces petites mains connaissent des détails qui échappent aux visiteurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.