Municipales : Jean Lecanuet ou la modernisation de Rouen

France 3 dresse le portrait de Jean Lecanuet, maire de Rouen (Seine-Maritime) durant un quart de siècle.

FRANCE 3

Il aura été à la tête de Rouen (Seine-Maritime) pendant vingt-cinq ans. Jean Lecanuet a fait ériger des ponts entre les deux rives de la Seine, à droite le centre historique, à gauche la création d'un quartier d'affaires. Pour réaliser ce vaste ensemble, le maire n'hésite pas à sacrifier sa maison natale et suit les travaux de près. Peu à peu il transforme la ville, mais aujourd'hui, seule l'ancienne génération se souvient de lui. À Rouen, la rue du Gros-Horloge est la première réservée exclusivement aux piétons en France. Jean Lecanuet est allé chercher l'idée en Allemagne et l'impose en 1971. Une décision qui avait provoqué à l'époque une levée de boucliers chez les commerçants.

Un élu visionnaire

Mais la réalisation la plus polémique est sans aucun doute la réhabilitation de la place du Vieux-Marché. Le maire, fervent chrétien et admirateur de Jeanne d'Arc, fait bâtir une église ultramoderne. Malade, il fait une de ses dernières apparitions en septembre 1992. Jean Lecanuet a laissé l'image d'un élu visionnaire qui a su moderniser sa ville tout en conservant son patrimoine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean Lecanuet, président du MRP de 1963 à 1965.
Jean Lecanuet, président du MRP de 1963 à 1965. (AFP)