Manifestations antiracistes : des statues, symboles du passé, déboulonnées

De nombreuses actions, qui consistent à déboulonner les monuments, se sont multipliées ces derniers jours un peu partout dans le monde.

franceinfo

En guise de protestation contre le racisme, de nombreuses statues sont déboulonnées aux quatre coins du monde. À Bristol, en Angleterre, la statue d'Edward Colston, ce marchand d'esclaves de la fin du XVIIe siècle, a par exemple été jetée à l'eau. En milieu de semaine, à Londres, c'est la statue de Robert Milligan, propriétaire d'esclaves au XVIIIe siècle, qui a été retirée, avec l'accord du maire de la ville, indique Lucile Devillers sur le plateau du journal de 23 heures de franceinfo, samedi 13 juin.

Deux statues cristallisent les débats en France

En Angleterre, la contestation ne s'arrête pas là. La statue de Winston Churchill a elle aussi été renversée. Toutes ces conséquences sont également visibles en Belgique. En France, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), une statue a été recouverte de peinture, alors même qu'elle symbolise l'abolition de l'esclavage. Dans notre pays, le débat se cristallise surtout autour de deux statues, celles de Colbert et de Jules Ferry.

Le JT
Les autres sujets du JT
La statue d\'Edward Colston, marchand d\'esclaves, à Bristol (Angleterre), repêchée après avoir été déboulonnée puis jetée à la rivière par des militants antiracistes, le 11 juin 2020.
La statue d'Edward Colston, marchand d'esclaves, à Bristol (Angleterre), repêchée après avoir été déboulonnée puis jetée à la rivière par des militants antiracistes, le 11 juin 2020. (AFP)