Hubert Germain, dernier Compagnon de la Libération, est décédé à l'âge de 101 ans

Publié Mis à jour
Hubert Germain, dernier Compagnon de la Libération, est décédé à l'âge de 101 ans
France 2
Article rédigé par
C. Rougerie, P-G. Ipo, G. Le Goff, V. Castel - France 2
France Télévisions

Hubert Germain, dernier Compagnon de la Libération, est décédé mardi 12 octobre à l'âge de 101 ans. Une page d'histoire se tourne ainsi, celle du courage des femmes et des hommes qui ont suivi le général de Gaulle à partir de 1940. 

Décédé mardi 12 octobre, Hubert Germain, était le dernier des 1 038 Compagnons de la Libération. Leur point commun était le refus absolu de la défaite et leur engagement derrière le général de Gaulle. Mercredi matin, dans le musée qui leur est dédié à Paris et qui perpétue leur mémoire, certains visiteurs ont voulu en savoir plus sur ces vies de courage.

Un hommage militaire rendu à Hubert Germain

Les Compagnons étaient des civils et des militaires qui, comme le général de Gaulle, n'ont pas accepté l'armistice de la France en juin 1940. Parmi eux, figuraient des étudiants, des paysans, des industriels, des membres du clergé ou encore des tirailleurs africains. Tous ont œuvré à la Libération. Le petit nombre souligne leur valeur exemplaire. "Ils avaient des approches politiques, philosophiques, religieuses différentes, voire opposées, mais ils avaient su, quand l'essentiel était en jeu, faire taire leurs différences pour la cause sacrée qui était la libération du pays", explique Christian Baptiste, délégué national de l'Ordre de la Libération. Vendredi, un hommage militaire présidé par Emmanuel Macron, sera rendu à Hubert Germain aux Invalides. Le 11 novembre, le dernier Compagnon de la Libération sera inhumé au Mémorial du Mont-Valérien, dans la crypte du monument.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.