Hommage à Daniel Cordier : les quatre moments forts de la cérémonie à la mémoire de l'ancien Compagnon de la Libération

Emmanuel Macron a rendu un hommage fort à l'ancien résistant Daniel Cordier, jeudi 26 novembre, aux Invalides.

Article rédigé par
Florence Morel - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron face au cercueil de Daniel Cordier, dans la cour de l'hôtel des Invalides, jeudi 26 novembre. (MICHEL EULER / POOL / AFP)

C'est dans une ambiance solennelle que s'est tenu l'hommage national à l'ancien Compagnon de la Libération Daniel Cordier, jeudi 26 novembre, dans la cour de l'hôtel des Invalides. En raison du contexte sanitaire, seules 30 personnes étaient présentes. Franceinfo a sélectionné les quatre moments à retenir de cette cérémonie.

"La Marseillaise" interprétée par le Chœur de l'armée française

C'est sous un ciel dégagé, après l'arrivée du président et des membres du gouvernement, que le Chœur de l'armée française a interprété l'hymne national.

L'arrivée du cercueil, dans une ambiance très solennelle 

Le cercueil de Daniel Cordier est arrivé dans la cour de l'hôtel des Invalides dans un silence absolu. Il était porté par des élèves officiers de la promotion "Compagnons de la Libération" de l'école militaire de Saint-Cyr Coëtquidan.

"Adieu Caracalla, et merci", le discours hommage du président

Le chef de l'Etat a rendu un long hommage à l'ancien Compagnon de la Libération, de ses débuts à l'extrême droite à son parcours d'historien. Il est revenu longuement sur son rôle pendant la Seconde Guerre mondiale : "Daniel Cordier crée autour de Jean Moulin un véritable état-major clandestin. Il assure les liaisons radio entre Lyon et Londres, rédige les télégrammes, (…) distribue l'argent aux divers mouvements de résistance, vit de conciliabules à voix basse, de suspicion permanente de tout et de tous, où la trahison et la délation rôdent." Emmanuel Macron a conclu son discours par un "Adieu Caracalla", en référence au nom de code de Daniel Cordier dans la Résistance, qui est aussi le titre de ses mémoires publiés en 2009 et adaptés à l'écran.

"Le Chant des partisans", l'hymne de la Résistance

Après une seconde Marseillaise, le Chœur de l'armée française a interprété Le Chant des partisansl'hymne de la Résistance pendant l'Occupation. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.