Histoire : la liaison cachée de Marie-Antoinette

C’est une rumeur devenue un fait historique : Marie-Antoinette, l’épouse de Louis XVI, menait une vie parallèle. Elle brûlait de désir pour le comte de Fersen, le conseiller du roi. Les rayons X ont enfin pu révéler les passages dissimulés dans leurs échanges.

france 2

Depuis 150 ans ces documents n’avaient jamais livré leurs secrets : les lettres de Marie-Antoinette au comte de Fersen ont été décryptées et révélées au grand jour. Aux archives nationales en Seine-Saint-Denis, la conservatrice Isabelle Aristide-Hastir travaille sur la mémoire de la révolution française et notamment sur la liaison supposée entre Marie-Antoinette et le comte de Fersen. "Il y a déjà à l’époque des rumeurs, Fersen est présenté dans des documents comme l’ami de la reine, mais on n’a pas de preuve réelle."

Les rayons X ont lu à travers les ratures


À l’été 1791, après l'échec de la fuite à Varennes, la famille royale est prisonnière aux Tuileries. Marie Antoinette entretient une correspondance secrète avec le comte de Fersen. Quand la France rachète les lettres aux héritiers Fersen deux cents ans plus tard, on découvre que Fersen a dissimulé des passages intimes. "Ils pouvaient être compromettants pour lui et pour la reine" précise la conservatrice. C’est la technique des rayons X qui a enfin permis de lire sous les ratures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des souliers en soie de la reine Marie-Antoinette vendus à l\'Hôtel Drouot, à Paris, le 17 octobre 2012.
Des souliers en soie de la reine Marie-Antoinette vendus à l'Hôtel Drouot, à Paris, le 17 octobre 2012. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)