Hauts-de-France : un poilu anglais arraché à l'oubli grâce à des lettres retrouvées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Hauts-de-France : un poilu anglais arraché de l'oubli grâce à des lettres retrouvées
France 3
Article rédigé par
France 3 Nord-Pas-de-Calais, L. Marron, S. Bruhier, M. Graff - France 3
France Télévisions

Dans les Hauts-de-France, un professeur d'anglais et son ami ont retrouvé la trace d'un poilu grâce à des lettres restées cachées pendant des décennies, sous un plancher.

William Swift, 19 ans, soldat du Royal Lancaster Regiment, était originaire de Liverpool, au Royaume-Uni, et engagé dans les tranchées. Il est mort au combat le 9 mai 1917. Il n'avait pas de descendant direct ; le souvenir du soldat s'est donc effacé, comme des centaines d'autres avec lui. Mais deux professeurs de lycée de Tilloy-Lès-Mofflaines (Pas-de-Calais), Philippe Golliot et Marc Slivsek, l'ont arraché à l'oubli.

Des lettres des parents du soldat 

Leur enquête a été entamée grâce au hasard. En effet, des travaux ont été réalisés dans l'appartement de Philippe Golliot, professeur d'anglais au lycée. Sous son plancher, les ouvriers ont découvert des munitions et des lettres mystérieuses, récupérées in extremis avant d'être jetées à la poubelle. "J'ai tout de suite compris l'importance de ces courriers. Enseignant en anglais, des courriers en anglais... (...). Dès que j'ai traduit les lettres, j'ai été pris d'une émotion assez intense parce que j'ai compris la portée très forte des mots de la maman et du papa", explique Philippe Golliot. Les lettres sont désormais aux mains du mémorial 1914-1918 de Notre-Dame-de-Lorette. Un arrière-petit-neveu de William Swift a même été identifié ; ce dernier rendra bientôt visite à son ancêtre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.