Fenêtre sur : les chaloupes à vapeur remontent le cours de l'histoire

En France, une poignée d'amateurs passionnés de mécanique entretiennent par tous les moyens des chaloupes à vapeur, ces bateaux d'époque à la navigation très particulière.  

FRANCE 3

C'est une petite musique d'antan : le doux cliquetis d'une machine à vapeur. Sur le lac de Guerlédan (Côtes-d'Armor), en Bretagne, le Keltia II fait sa première sortie de l'année. Jean-Jacques Nicolas est un passionné des chaloupes à vapeur depuis trente ans. Il a entièrement dessiné et fait construire son bateau, le deuxième de sa collection. Il comprend sa machine au moindre bruit.

Redonner vie à un patrimoine ancien

Aujourd'hui, ils ne sont plus de 15 en France à naviguer sur ces bateaux. Des répliques de la fin du XIXe siècle, la grande époque des canots à vapeur et de la belle plaisance, peu à peu supplantés par le moteur à explosion. Faire revivre cette tradition, c'est le but de Philippe Gantois, l'homme aux doigts d'or. Avec un autre passionné, il restaure et bichonne le "Mélusine". Aujourd'hui, il remplace le vieux contreplaqué par des portes bien travaillées. Certaines pièces sont désormais introuvables. Il faut donc les refabriquer. Pour faire vivre et connaître ce patrimoine, chaque été, Jean-Jacques Nicolas et ses amis s'offrent un petit tour de France des voies navigables. 

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, une poignée d\'amateurs passionnés de mécanique entretiennent par tous les moyens des chaloupes à vapeur, ces bateaux d\'époque à la navigation très particulière.  
En France, une poignée d'amateurs passionnés de mécanique entretiennent par tous les moyens des chaloupes à vapeur, ces bateaux d'époque à la navigation très particulière.   (FRANCE 3)