En Moselle, la plasticienne allemande Henrike Naumann nous plonge dans l’ex-RDA après la chute du mur

Le Centre d'art contemporain de Delme en Moselle accueille l’exposition "Westalgie" de l’artiste allemande Henrike Naumann. Une installation qui nous plonge dans un intérieur est-allemand après la chute du mur de Berlin. Ou quand les habitants de l’ex-RDA se retrouvaient projetés dans la société de consommation.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Expo "Westalgie" de Henrike Naumann, jusqu’au 2 octobre 2022 au Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme, Moselle. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / P. DROUOT)

Le Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme nous convie à un voyage dans le temps avec l’exposition Westalgie de l’artiste plasticienne berlinoise Henrike Naumann. Une exposition immersive qui plonge le visiteur dans un appartement-témoin dans l’ex-Allemagne de l’Est au début des années 90, après la chute du mur de Berlin. A travers ce mobilier bon marché, symbole de la société de consommation dans laquelle les Allemands de l’Est se retrouvent projetés, elle évoque les mutations d’un pays marqué par la réunification et ses promesses non tenues.

Quand en 1989 le mur de Berlin est tombé, j’avais cinq ans. Une fois plus grande, j’ai étudié ces évènements politiques et j’ai vu qu’il y a avait eu un changement esthétique avec le mobilier. Il y avait ces meubles complètement fous, post-modernes, qui venaient remplacer la rigueur communiste.

Henrike Naumann

Artiste

FTR

Perte de repères et d’identité

Arts décoratifs, design, mode, ce showroom insolite est complété par des oeuvres vidéo évoquant la jeunesse de l’époque propulsée, sans repères et sans préparation, dans cette société néolibérale des années 90, ce modèle capitaliste, avec tous ses excès. L’artiste s’intéresse à la face cachée de la réunification, ses conséquences avec notamment la montée de l’extrême droite, du nationalisme et la création de groupuscules néo-nazis, dans l’ex-RDA mais aussi dans le reste de l’Allemagne.

Une installation qui entre en écho avec l’histoire chaotique du territoire de Delme entre 1870 et 1945, dans un département plusieurs fois annexé par les Allemands. "On est sur une question politique parce que, évidemment, accepter telle politique ou telle idéologie d’un pays ou d’un autre, c’est une question que l’on est en droit de se poser. Est-ce que je dois rester ici ou est-ce que je dois partir ? Comme cela s’est passé en 1870 ou en 1940. Et Delme aujourd’hui continue de raconter cette histoire", explique Benoît Lamy de La Chapelle, le directeur du Centre d'art contemporain de Delme .

Westalgie - Henrike Naumann – jusqu’au 2 octobre 2022 – Centre d'art contemporain - la synagogue de Delme, 33 rue Poincaré 57590 Delme - Du mercredi au samedi de 14h à 18h et le dimanche de 11h à 18h. Entrée libre et gratuite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.