Discours d'Emmanuel Macron au Rwanda : le difficile processus de repentance

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Discours d'Emmanuel Macron au Rwanda : le difficile processus de repentance
FRANCEINFO
Article rédigé par
F. Boutet - franceinfo
France Télévisions

Jeudi 27 mai, Emmanuel Macron a reconnu "la responsabilité" de notre pays dans le génocide des Tutsis au Rwanda, en 1994. La repentance de la France pour des crimes qu'elle a commis est un processus souvent laborieux.

Emmanuel Macron, en visite au Rwanda, jeudi 27 mai, a reconnu la responsabilité de la France dans le génocide des Tutsis par les Hutus en 1994. Dans l'histoire de notre pays, la repentance est un processus souvent douloureux. "En la matière, on peut prendre l'exemple de la rafle du Vel' d'Hiv pendant l'occupation. Peu après son arrivée au pouvoir en 1995, Jacques Chirac étonne (...) en reconnaissant la responsabilité de la France dans la collaboration", détaille le journaliste de France Télévisions Florent Boutet sur le plateau du 23 Heures de franceinfo.

Devoir de mémoire à l'égard des victimes de l'esclavage

"Autre exemple, la proposition de loi, en 2001, qui rend l'esclavage égal à un crime contre l'humanité. Une quinzaine d'années plus tard, François Hollande parachèvera ce devoir de mémoire en inaugurant un musée dédié à la mémoire des victimes de l'esclavage à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe", poursuit le journaliste, qui rappelle également l'exemple de la guerre d'Algérie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.