Des signes de réconciliation entre la Grèce et la Macédoine ?

La Grèce et la Macédoine sont en conflit depuis 26 ans sur l’utilisation du nom "Macédoine" qu’ils revendiquent tous les deux. Un élément va peut-être apaiser les tensions.

FRANCEINFO

Cette autoroute est peut-être un des premiers signes d’apaisement depuis 26 ans entre la Grèce et la Macédoine. Pourquoi ? Parce qu’elle rejoint les deux pays, mais surtout, elle vient d’être rebaptisée "Autoroute de l’amitié", alors qu’elle portait le nom d’"Alexandre de Macédoine" auparavant. Depuis un quart de siècle, les deux pays s’écharpent sur l’utilisation du terme Macédoine, nom de l’ancienne République yougoslave, mais également celui d’une région grecque. Et depuis, ni l’un ni l’autre ne voulaient changer.

Porte d’entrée pour l’UE ?

Les Grecs s’inquiétaient pour l’intégrité de leur région, depuis que ce pays issu de l’ex-Yougoslavie est devenu indépendant en 1991. En faisant ce pas en avant, la Macédoine pourrait aussi faire d’autres efforts. Elle pourrait ainsi s’appeler désormais "La Macédoine du Nord" ou "La Nouvelle Macédoine européenne", ce qui faciliterait son entrée dans l’Union européenne. Jusqu’à présent, la Grèce s’était toujours opposée à cela.

Des prêtres orthodoxes grecs lors d\'une manifestation à Athènes, le 4 février 2018, pour exhorter le gouvernement à ne pas faire de compromis dans le conflit avec la Macédoine voisine.
Des prêtres orthodoxes grecs lors d'une manifestation à Athènes, le 4 février 2018, pour exhorter le gouvernement à ne pas faire de compromis dans le conflit avec la Macédoine voisine. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)