Débarquement : 20 000 civils ont perdu la vie sous les bombardements alliés

La bataille de Normandie va durer tout l'été 1944 et causera la mort de 20 000 civils. Un pan de l'histoire longtemps resté tabou.

FRANCE 2

Ils ont ressorti des archives de leurs tiroirs. Durant l'été 1944, la Normandie a été bombardée par les Alliés afin d'empêcher un repli allemand. "Pourquoi ils se sont acharnés sur Saint-Lô (Manche) ?", s'interroge encore Mireille François, rescapée. 20 000 Normands perdront la vie durant ces bombardements, un sacrifice longtemps resté tabou. Soixante-quinze ans après, l'objectif de ralentir la progression allemande vers la ligne de front n'a pas été totalement atteint.

"Tout le monde leur en a voulu"

Des milliers de civils sont pris en tenaille entre les deux camps qui s'affrontent, comme Henri Halluin. Son oncle, sa cousine et sa fiancée ont été fauchés par un obus, il est le seul survivant. Le vieil homme se demande encore pourquoi les Alliés ont bombardé Caen (Calvados), alors que les Allemands n'étaient pas dans la ville. "Tout le monde leur en a voulu un petit peu, moi y compris", raconte-t-il. À 94 ans, il témoigne avec l'espoir que cet épisode sanglant ne se reproduise plus jamais. En Normandie, la reconstruction prendra des années pour que ces villes défigurées retrouvent enfin un visage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une ville de Normandie détruite par les bombardements alliés ayant précédé le Débarquement.
Une ville de Normandie détruite par les bombardements alliés ayant précédé le Débarquement. (FRANCE 2)