D-Day : un Amérindien évoque son Débarquement

À 95 ans, Charles Shay a fait le déplacement en France pour les commémorations du 75e anniversaire du D-Day. Il est le dernier représentant des 500 Amérindiens du D-Day encore en vie. 

franceinfo

"Beaucoup de mes amis ont perdu la vie sur ces plages, mais c'est la vie et moi je suis toujours là. J'imagine que je devrais être heureux d'être encore en vie mais quelle tristesse que tant d'hommes soient morts". Charles Shay est amérindien. Il fait partie de la tribu des Penobscot. Le 6 juin 1944, il débarque à Omaha Beach en Normandie. En tant qu'infirmier, il est envoyé en première ligne, sans arme.   

Le dernier représentant amérindien du D-Day

"On attendait de l'aide de personne parce qu'à ce moment-là, c'était chacun pour soi, chacun était occupé à sa propre survie et ne pouvait pas aider les autres. Chaque homme devait s'en sortir par lui-même et rejoindre la plage le plus vite possible". Charles Shay a 19 ans lorsqu'il est enrôlé dans l'armée américaine. "Pendant la guerre, en 1943, tous les jeunes hommes de la tribu ont été réquisitionnés pour le service militaire. Il ne restait plus aucun jeune dans la réserve, tous étaient au service militaire s'ils étaient physiquement aptes", explique le vétéran. Charles Shay a poursuivi l'offensive américaine jusqu'en Allemagne. À 95 ans, il serait le dernier représentant des 500 Amérindiens du Débarquement.

À 95 ans, Charles Shay a fait le déplacement en France pour les commémorations du 75e anniversaire du D-Day. Il est le dernier représentant des 500 Amérindiens du D-Day encore en vie. 
À 95 ans, Charles Shay a fait le déplacement en France pour les commémorations du 75e anniversaire du D-Day. Il est le dernier représentant des 500 Amérindiens du D-Day encore en vie.  (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)