Cent cinq ans après, ils rejouent l'incroyable histoire de la Trêve de Noël dans les tranchées de la Première Guerre

A Warneton, en Belgique, des passionnés d'Histoire et des descendants de soldats de la guerre 14-18 ont reconstitué le match de foot de la "Trève de Noël". 

Reconstitution de la trève de Noël lors de la guerre 14-18 sur la ligne de front en Belgique 
Reconstitution de la trève de Noël lors de la guerre 14-18 sur la ligne de front en Belgique  (France 3 Lille)

C'était il y a plus d'un siècle, l'Europe entière est en guerre, mais à la frontière belge, l'espace de quelques heures, soldats britanniques et allemands quittent les tranchées. Le temps et les tirs s'arrêtent quelques heures sur la ligne de front pour la trêve de Noël. Et c'est autour d’un match de foot que les troupes allemandes et britanniques fraternisent.

Ce week-end, des passionnés d'Histoire et des descendants de ces soldats leur ont rendu hommage. "C'est un privilège, mon arrière grand-oncle était basé à une trentaine de kilomètres d'ici... et d'être sur un site similaire où il était en décembre 1914, c'est un vrai privilège", confie Micah Parsons , figurant pour la reconstitution. 

L'âme humaine au-dessus du conflit 

Pour ces passionnés d'Histoire, arpenter ces plaines de Belgique, c'est revenir là où il y a cent ans, on a osé fraterniser avec l'ennemi."Il restait quand même cette petite bulle d'humanité dans le coeur de ces hommes de l'époque pour Noël, c'est important de le souligner car oser sortir d'une tranchée à cette époque c'était déjà mettre sa vie en jeu", rapporte François Maekelberg, Président du Comité de la bataille du canal. 

Un match de légende porté au cinéma

Sur le terrain, les participants rejouent avec émotion le match légendaire. "Ces hommes sont autour de vous même si tout est calme, profond, oui c'est le mot je crois", confie le figurant Christopher Parker. 

Ce jour-là, le but est Anglais, mais en 1914, c'était une autre histoire, le score aurait été de 3 à 2. La fraternisation, seule la presse anglaise l'a reconnait. Des courriers et des registres militaires relatent l'épisode. Sur ce front, la Trève de Noël a été l'une des plus longues, elle a duré jusqu'en janvier 1915.

En 2005, le réalisateur Christophe Carion s'inspire de cet épisode inédit de ce conflit et le porte au cinéma dans son film Joyeux Noël