Bataille de Waterloo : le mystère de la disparition des cadavres résolu par des historiens

Publié Mis à jour
Bataille de Waterloo : le mystère de la disparition des cadavres résolu par des historiens
France 3
Article rédigé par
J. Gasparutto, M. Wegnez - France 3
France Télévisions

La célèbre bataille de Waterloo regorge encore de mystères. Des milliers de soldats ont perdu la vie lors des combats en 1815 près de Bruxelles (Belgique), mais peu de corps ont été retrouvés. Pour les historiens, l'explication est très surprenante.

Waterloo est une bataille mythique, maintes fois rejouée lors de gigantesques reconstitutions : Napoléon face au reste de l'Europe, près de 200 000 soldats engagés et des dizaines de milliers de morts, enterrés dans des fosses communes. Mais 200 ans après, le mystère restait entier : très peu de squelettes de soldats ont été retrouvés sur les lieux. Pour expliquer cela, les historiens avancent aujourd'hui une thèse plutôt surprenante. Les corps auraient été déterrés pour fabriquer… du sucre.

Une poudre à base d'ossements utilisée pour purifier le sirop de sucre

Notamment dans une usine située à proximité du champ de bataille. À l'époque, pour purifier et clarifier le sirop de sucre, les industriels avaient recours à un charbon. Une poudre noire obtenue en broyant les ossements des animaux morts. Les historiens ont trouvé cette explication en fouillant dans les archives nationales de Belgique. Car au XIXe siècle, le phénomène était si important que des maires avaient pris des arrêtés pour mettre fin à ce macabre commerce.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.