Côte d'Opale : la baie de Wissant menacée par l'érosion

Publié
Côte d'Opale : la baie de Wissant menacée par l'érosion
FRANCE 2
Article rédigé par
O.Longueval, A.Lepinay, A.Martin, Images drone : Vidéo Drone 2000 - France 2
France Télévisions

La question de l'érosion des côtes inquiète dans le Nord. Le littoral se fragilise et l'océan grignote du terrain. Sur la côte de Wissant (Pas-de-Calais), l'érosion est l'une des plus rapides de France.

Elle s'étend sur près de 100 km de falaise et de plage. La côte d'Opale, joyau du Pas-de-Calais, est menacée par un environnement hostile. À Wissant (Pas-de-Calais), le trait de côte a reculé de 300 mètres en seulement 70 ans, se rapprochant dangereusement des habitations. Brigitte Couhé a fait construire sa maison en 1990 dans le quartier de la Dune d'Aval. Seul une fragile bande de sable la sépare désormais de la plage. "Quand la marée est haute, l'eau se situe au bord de la dune", explique-t-elle.

Liste nationale proposée par l'État

Arnaud Héquette est géomorphologue à Dunkerque (Nord). Selon lui, la côte d'Opale est l'une des zones où l'érosion est la plus rapide en France. Le phénomène s'explique par les violentes tempêtes et la force du courant, mais également par "l'intervention humaine, avec les constructions de digues", souligne l'expert. Autre édifice bâti par l'Homme, le mur de l'Atlantique, rempart de béton construit par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale. À Wissant, sa destruction en 2013 a fragilisé encore un peu plus le trait de côte. Trois ans plus tard, il a fallu réinstaller la dune et des piliers en bois, une opération qui a coûté 1,2 millions d'euros. Aujourd'hui, l'État souhaite établir une liste nationale de communes soumises à l'érosion. Aux villes de choisir si elles veulent y appartenir ou non.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.