Chemins de traverse : à la découverte d'Eilenroc, la villa en "roses"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Chemins de traverse : à la découverte d'Eilenroc, la villa en "roses"
France 2
Article rédigé par
L. Benzaquen, A. Richier, V. Llado, T. Gauthier, C. Napoli, Office du tourisme Antibes - Juan les Pins - France 2
France Télévisions

Le 13 Heures de France 2 vous emmène à la découverte de la villa Eilenroc, au Cap d'Antibes, sur la Côte d'Azur. Une somptueuse demeure, célèbre pour sa roseraie enivrante, derrière laquelle se cache une histoire d'amour.

La villa Eilenroc se situe au Cap d'Antibes (Alpes-Maritimes), face à la baie des milliardaires, sur la Côte d'Azur. Cette luxueuse demeure a été construite à la fin du XIXème siècle à partir du plan de l'architecte de l'Opéra Garnier. Un bijou célèbre pour sa roseraie, véritable parterre de stars. Les roses sont en effet nommées d'après des célébrités, comme la Princesse de Monaco, "élégante, belle et raffinée", ou encore Philippe Noiret, connu pour son caractère "fort". En tout, 150 variétés de roses sont à découvrir.

Une histoire d'amour tragique

Ce sont les jardins, avec son oliveraie et ses arbres plusieurs fois centenaires, qui font la réputation de la villa. Leur accès était payant à la fin du XIXème siècle, afin de financer des œuvres caritatives. C'est un Hollandais fortuné qui, en 1864, fit construite la villa pour son épouse, Cornélie, l'anagramme d'Eilenroc. "Le sort lui a été contraire puisque l'épouse n'a pas aimé le lieu et est partie", raconte Isabelle Pasquini, directrice de la villa. Le propriétaire aurait revendu le bien pour un dixième de sa valeur. La villa connaît une seconde vie lorsqu'elle est rachetée par un riche armateur américain dans les années 1930. Elle sera redécorée, sans compter, par sa femme. La villa appartient à la ville depuis 1982.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.