Berlin éteint les éclairages de ses monuments la nuit pour économiser l'énergie

La ville de Berlin a annoncé éteindre progressivement les éclairages nocturnes des monuments de la capitale. Le pays fortement dépendant au gaz russe est menacé de coupures par le Kremlin.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le château baroque de Charlottenburg bientôt privé de ses lumières pour économiser l'énergie. (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN)

Extinction des feux obligatoire pour les monuments de Berlin, pour cause d’économie d’énergie. Dans la nuit de mercredi à jeudi, la capitale allemande a commencé à éteindre l’éclairage de plusieurs bâtiments historiques, au total ils seront plus de 200 à dormir dans l’obscurité. Des grands noms sont concernés comme le Château de Charlottenburg ou la Colonne de la Victoire, une sobriété énergétique qui économisera l’usage de 1 400 projecteurs pendant la nuit.  "Au vu de la guerre contre l'Ukraine et des menaces de la Russie en matière de politique énergétique, il est important que nous utilisions notre énergie avec le plus de précaution possible", a expliqué Bettina Jarasch, sénatrice pour l'Environnement de la municipalité de gauche, dans un communiqué. 

Une opération qui n’est pas sans coût pour Berlin. Le système d’allumage automatique des lumières devra être désactivé par des équipes monuments par monuments, pour un coût d’intervention estimé à 40 000 euros, soit quasiment les frais d’électricité économisés sur l’année. La mairie vise en premier temps la sobriété énergétique plutôt que la rentabilité, pour faire face à la baisse des livraisons de gaz russe. Avant le début du conflit ukrainien, 55% du gaz importé par l’Allemagne provenait de Russie, une dépendance réduite à 35% en juin mais qui laisse le pays sous la menace de coupures de “robinet”. 

Bellevue dans la nuit

Depuis quelques semaine, le gouvernement d’Olaf Scholz appelle les particuliers comme les professionnels à réduire leur consommation par des gestes simples, comme baisser la climatisation dans les bâtiments ou favoriser les transports en communs. Le chef d'Etat Frank-Walter Steinmeier a même encouragé le mouvement, en annonçant éteindre le Château de Bellevue sa résidence officielle, sauf occasions exceptionnelles comme lors de rencontres diplomatiques.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.