"Aubusson tisse Tolkien", l'aventure continue avec un appel aux dons pour financer deux nouvelles tapisseries

Lancée par la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson, une opération de financement participatif devrait permettre de financer le tissage de deux scènes mythiques de Tolkien.

Emmanuel Gérard, le directeur de la Cité de la Tapisserie présente Bilbo woke up with the early Sun in his Eyes, un des dessins de Tolkien retenus pour être transposé en tapisserie.
Emmanuel Gérard, le directeur de la Cité de la Tapisserie présente Bilbo woke up with the early Sun in his Eyes, un des dessins de Tolkien retenus pour être transposé en tapisserie. (N. Chigot / France Télévisions)

Commencée il y a trois ans, l'opération Aubusson tisse Tolkien se poursuit à la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson avec le lancement d'une opération de financement participatif sur la plateforme Kickstarter, pour la réalisation de deux nouvelles tapisseries d'après les oeuvres graphiques originales de J.R.R. Tolkien, l'auteur du Hobbit et du Seigneur des Anneaux.

Deux scènes mythiques

Objectif de cette cagnotte ouverte jusqu'au 20 mars 2020 : récolter 100 000 euros pour financer le tissage de deux scènes mythiques issues de l'édition originale du Hobbit en 1937 : 

- Bilbo woke up with the early Sun in his eyes, une aquarelle où l'on voit Bilbo se réveiller à l'aurore sur un éperon rocheux, auprès d'un aigle.

- Conversation with Smaug :  l'aquarelle représente Bilbo rendu invisible par l'Anneau magique et qui entre pour la seconde fois dans la tanière du dragon Smaug, étendu sur un monticules de pierres précieuses.

Les oeuvres sont tissées entièrement à la main. Le temps de réalisation (sachant qu'il faut un mois pour tisser 1,5 m² ) ? Conversation with Smaug ayant une surface de plus de 8,5 m² et Bilbo woke up with the early Sun in his Eyes de plus de 8 m², chacune des deux tapisseries nécessitera entre 4 et 6 mois de tissage. La première devrait être livrée début juillet 2020. La seconde à l'automne 2021.

Bilbo woke up with the early Sun in his eyes (à gauche), Conversation with Smaug ( à droite). JRR Tolkien, 1937
Bilbo woke up with the early Sun in his eyes (à gauche), Conversation with Smaug ( à droite). JRR Tolkien, 1937 (N. Chigot / France Télévisions The Tolkien Estate Ltd 1937)

Un projet soutenu par les Tolkien

L'objectif final du projet est de tisser treize tapisseries murales et un tapis. Huit tapisseries ont déjà été réalisées par les ateliers et manufactures d'Aubusson-Felletin, et quatre ont déjà été exposées à la Cité internationale de la tapisserie.

Il faut savoir que la famille Tolkien a soutenu dès le départ ce projet inspiré par la volonté de la Cité de la tapisserie d'avoir une tenture qui puisse toucher le grand public. "Les héritiers de Tolkien se sont dits que le médium idéal pour mettre en oeuvre le volet graphique de l'oeuvre de leur père et beau-père, c'était la tapisserie" explique Emmanuel Gérard, le directeur de la Cité de la Tapisserie. 

Fraternité d'esprit

Baillie Tolkien la belle-fille de J.R.R. (qui fut aussi sa secrétaire) l'avait bien rappelé en avril 2018, lors du premier tombé de métier de Bilbo comes to the Huts of the Raft-Elves, une des oeuvres retenues pour devenir une tapisserie : "Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il y a une fraternité d'esprit entre mon beau-père et les gens qui ont fabriqué ces tapisseries". 

Son art se prête si bien à la tapisserie parce que dans son esprit, il se voyait quelque part comme un artisan.Baillie TolkienBelle-fille de J.R.R. Tolkien

 Baillie Tolkien (belle fille de JRR Tolkien) lors du tombée de métier en avril 2018.
 Baillie Tolkien (belle fille de JRR Tolkien) lors du tombée de métier en avril 2018. (BARLIER BRUNO / MAXPPP)

Deux de plus ?

Au delà de cette premier cagnotte, l'aventure pourrait se poursuivre. En effet, si cette campagne de financement fonctionne bien, cela permettrait de dégager un nouveau budget pour tisser deux autres toiles. Et là encore, les financeurs privés seront impliqués comme l'explique Emmanuel Gérard : On va proposer cinq à six oeuvres. Ceux qui auront mis à partir de 200€ pourront voter pour choisir les deux oeuvres qui seront retenus parmi les cinq à six qu'on leur présentera."