Cet article date de plus d'un an.

Une statuette de Bouddha découverte sur un site antique égyptien met en lumière les liens commerciaux entre l'Empire romain et l'Inde

Des archéologues américains et polonais ont découvert cette statue à Bérénice, une ville portuaire antique du sud-est du pays.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une photo diffusée par le ministère égyptien du tourisme et des antiquités le 27 avril 2023 montre une statue de Bouddha découverte dans l'ancien port maritime égyptien de Bérénice, aujourd'hui connu sous le nom de Medinet el Haras, mettant en lumière les anciens liens commerciaux avec l'Inde sous l'empire romain. (EGYPTIAN MINISTRY OF ANTIQUITIES / AFP)

Une statuette de Bouddha a été découverte sur un site antique égyptien proche de la mer Rouge, révélant les liens commerciaux importants entre l'Empire romain et l'Inde, indique ce jeudi 27 avril 2023 le ministère des Antiquités.

Des archéologues américains et polonais ont découvert cette statue à Bérénice, une ville portuaire antique du sud-est, précise-t-il.

Cette statuette de Bouddha a été retrouvée lors de fouilles dans la région de Medinet el Haras au sud-est de l'Egypte (EGYPTIAN MINISTRY OF ANTIQUITIES / AFP)

Des liens commerciaux entre l'Empire romain et l'Inde

La statuette de 71 centimètres, datant de l'ère romaine, représente Bouddha en robe, dépourvu de ses membres du côté droit, un halo entourant sa tête en référence aux rayons du soleil, d'après la photo publiée par le ministère.

L'Egypte se trouvait alors "au coeur de la route commerciale reliant l'Empire romain à de nombreuses régions du monde antique", a indiqué Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités,

Des navires arrivaient notamment d'Inde, chargés d'épices, de bijoux, de textiles ou d'ivoire.

L'Egypte annonce régulièrement des découvertes archéologiques, certains experts y voyant souvent plus un outil de promotion touristique qu'un intérêt historique.

Le pays tente de redresser son secteur crucial du tourisme qui a largement souffert de l'instabilité politique après la révolution de 2011, puis de la crise sanitaire du Covid-19 et enfin de la guerre entre l'Ukraine et la Russie, deux pays pourvoyeurs de touristes pour l'Egypte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.