Mexique : le plus important temple aztèque de la capitale endommagé par une tempête de grêle

Cette tempête est survenue au lendemain de la réouverture de cette zone archéologique après une fermeture prolongée pour cause de pandémie.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les dégâts sont mineurs malgré l'effondrement partiel du toit. (PEDRO PARDO / AFP)

Le toit du plus important temple aztèque de Mexico s'est partiellement effondré dans la nuit du 28 au 29 avril sous l'effet d'une violente tempête de grêle, selon les responsables du site. Le toit, une structure récente, avait été installé pour protéger les ruines anciennes situées en dessous. Les dégâts subis mercredi par ce temple dit "Templo Mayor", dans le quartier historique de la capitale, ont cependant été qualifiés de mineurs.

Pas de dégât majeur

"Malgré le caractère spectaculaire de l'accident, les dommages au patrimoine archéologique ne sont pas importants", a déclaré Leonardo Lopez Lujan, directeur du projet "Templo Mayor". Selon le secrétaire à la Culture, "les dégâts sont mineurs, réparables et restaurables par des experts qui vont s'en charger".

Des experts vont se charger de restaurer le toit du Templo Mayor. (EYEPIX / NURPHOTO)

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a affirmé lors de sa conférence de presse quotidienne que "les travaux ont déjà commencé afin de vérifier les dommages... Un autre toit va sans doute être posé". Des images circulant sur les médias sociaux montraient des soldats gardant la zone délimitée par des longs rubans, où le toit, ainsi qu'une partie de la clôture du site, ont été endommagés.

Construit et reconstruit au cours des 14e et 15e siècles, le "Templo Mayor" était le coeur sacré de la capitale aztèque et était considéré comme le lieu de nombreux sacrifices humains. Le vaste édifice religieux a été détruit lorsque les conquistadors espagnols ont rasé Tenochtitlan en 1521 et ont reconstruit une ville coloniale par-dessus. Des archéologues ont découvert le temple pour la première fois en 1914, mais les ruines n'ont été fouillées méthodiquement que dans les années 1970. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.