L'exposition "Toutânkhamon, le trésor du Pharaon" devient l'exposition la plus visitée à Paris

Au total, 1 371 476 billets ont été vendus depuis le 23 mars dernier. Un record qui confirme la passion française pour l'Égypte antique.

La statue du Dieu Amon prêtée par le musée du Louvre accueille les visiteurs à l\'entrée de l\'exposition \"Toutânkhamon, le trésor du Pharaon\" à la Grande Halle de La Villette à Paris.
La statue du Dieu Amon prêtée par le musée du Louvre accueille les visiteurs à l'entrée de l'exposition "Toutânkhamon, le trésor du Pharaon" à la Grande Halle de La Villette à Paris. (ANNE CHÉPEAU / FRANCE-INFO)

L’exposition Toutânkhamon, le trésor du Pharaon, visible à la Grande Halle de La Villette à Paris, a battu tous les records de fréquentation d'expositions à Paris, a appris franceinfo mardi 3 septembre auprès des organisateurs.

Au total, 1 371 476 billets ont été vendus depuis le 23 mars dernier, devenant l'exposition la plus visitée à Paris. Une précédente exposition sur Toutânkhamon, datant de 1967 au Petit Palais, avait accueilli à l’époque 1 240 000 visiteurs en un peu plus de six mois. Cette fois, il a suffi d’un peu plus de cinq mois pour vendre plus d'un million de billets, et ce n’est pas terminé car l’exposition de La Villette prend fin le 22 septembre prochain.

L'exposition réunit 150 objets découverts en 1922 dans la tombe de Toutankhâmon et conservés au musée du Caire. 

Un "tout petit pharaon" à la tombe "fabuleuse"

"Ça peut surprendre parce que Toutânkhamon est mort à l’âge de 18 ans. C’est un tout petit pharaon qui n’a pas fait grand-chose, contrairement à Ramsès II par exemple, mais il y a sa tombe découverte il y a près d’un siècle et qui est fabuleuse", a estimé ce mardi sur franceinfo Robert Solé, journaliste et écrivain franco-égyptien.

Il y a plus de 2 000 objets dans sa tombe, c'est la première et seule fois où l'on a eu un équipement funéraire complet pour un pharaonRobert Solé, journaliste et écrivainfranceinfo

Ce record de visites confirme la passion française pour l'Égypte antique et c'est une bonne nouvelle pour les autorités égyptiennes qui espèrent faire repartir la fréquentation touristique dans le pays.

Une passion liée aux vestiges et aux relations entre les deux pays

Une passion qui s'explique par les "vestiges" selon Robert Solé : "Cette civilisation égyptienne nous a légué des choses exceptionnelles qu’aucune autre civilisation aussi ancienne ne nous a léguées. Les objets et les sites sont parfaitement conservés dans le sable". Pour l'écrivain, cette passion française est également liée aux liens historiques qui nouent les deux pays : "En déchiffrant les hiéroglyphes avec [Jean-François] Champollion, en créant le musée du Caire et le service des antiquités égyptiennes avec [Auguste] Mariette, en faisant le Canal de Suez, etc. Les Français ont même occupé l’Égypte avec Bonaparte".

Paris est la deuxième ville à accueillir l'événement, après Los Angeles, et avant Londres et Tokyo. Un parcours digne "d'une rock star, après c'est fini : tout le trésor de Toutânkhamon est transféré dans le grand musée du Caire qui n’est pas encore ouvert et qui est magnifique : dans le désert et face aux pyramides" a précisé Robert Solé.

Avant de partir pour Londres, l'exposition reste à Paris jusqu'au 22 septembre et ses horaires viennent d'être élargis pour la deuxième fois (ouverture de 8h30 à 22h30 et jusqu'à minuit le week-end).