Cet article date de plus de quatre ans.

Patrimoine : la porcelaine de Limoges pourrait bientôt bénéficier d'une Indication géographique protégée

Les porcelainiers de Limoges demandent une IGP, Indication, géographique protégée. Objectif : lutter contre les contrefaçons et les abus. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
De la porcelaine de Limoges certifiée. Image d'illustration.  (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)

La porcelaine de Limoges a déposé son dossier pour obtenir une Indication géographique protégée, rapporte lundi 10 juillet France Bleu Limousin. Après plusieurs mois de discussions, les porcelainiers de Limoges sont enfin tombés d'accord sur le cahier des charges et donc les critères à respecter pour pouvoir bénéficier de l'IGP.

Leur dossier vient d'être soumis à l'Institut national de la propriété intellectuelle (INPI), et une enquête publique est ouverte jusqu'à la fin du mois d'août. Le label pourrait être créé avant la fin de l'année.

Lutter contre les contrefaçons

Avec cette IGP, la porcelaine devra être entièrement fabriquée en Haute-Vienne pour pouvoir bénéficier de l'appellation "Porcelaine de Limoges". Cela comprend la pâte, le moulage, la cuisson et la décoration. Fabriquer à Limoges mais décorer ailleurs ou l'inverse ne suffira plus. En conséquence, certains producteurs ont déjà commencé à s'organiser en rapatriant, par exemple, des ateliers de décoration dans le département.

L'objectif de cette IGP est de pouvoir lutter contre les contrefaçons et les abus caractérisés : par exemple, une porcelaine asiatique qui s'appelle "Limoge" sans s, ou encore une porcelaine portugaise estampillée "Limoges" sous prétexte que la pâte vient du Limousin. L'IGP "Porcelaine de Limoges" sera l'une des premières IGP sur des produits manufacturés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.